add share buttons
December 9, 2021

PANNE RÉPÉTITIVE DE L’APPAREIL DE RADIOTHÉRAPIE :Le Ministère de la Santé se défausse sur la surexploitation de la machine

Read Time:1 Minute, 45 Second

 «Avant que cette machine de radiothérapie soit mise en place, il y a eu une longue liste d’attente et qu’aujourd’hui nous pensons qu’il y a même une surexploitation de ces appareils», aréagi mardi aux pannes répétitives de l’appareil de radiothérapie de l’Hôpital Aristide Le Dantec Dr Marie Khémess NGOM NDIAYE, Directrice générale de la santé publique.

D’après les dernières estimations de la Ligue sénégalaise contre le Cancer (Lisca), le Sénégal compte 10 549 nouveaux cas de cancers par an.

Elle a rappelé que ces appareils ne sont pas faits au Sénégal, et les pièces de rechange n’ont plus. «Ce qui fait qu’aujourd’hui si vous avez même une petite pièce qui est en panne, il faut attendre 24 voire 48 heures pour avoir une autre en passant par des systèmes de transport logistique comme Dhl», a-t-elle expliqué.

Toutefois, la Directrice générale de la santé publique souligne que le ministère s’attèle à ce qu’il y ait une maintenance préventive parce qu’on attendait qu’il y ait la panne pour prescrire les pièces à rechanger. «Aujourd’hui,dira Dr Marie Khémess NGOM NDIAYE, nous avons un plan de maintenance préventive avec la Direction des Infrastructures, des Équipements et de la Maintenance (Diem) pour que régulièrement l’état de ces appareils puisse être contrôlé et également qu’il y ait des techniciens formés à cette situation». L’appareil de radiothérapie de l’Hôpital Le Dantec, inauguré en grande pompe au mois de janvier dernier, a coûté 2,8 milliards de francs Cfa et connaît depuis quelques mois des pannes dont la dernière en date a été évoquée jeudi dernier par les médias. L’accélérateur linéaire de particule serait bousillé et la pièce de rechange a été commandée depuis vendredi dernier par les ingénieurs de Carrefour Médical. Aux dernières nouvelles, le Ministère de la Santé et de l’Action sociale réclamerait un rapport afin d’être édifié sur la cause de cette panne. L’Institut de cancérologie Juliot Curie a été chargé de mener l’enquête.

Raymond Apéraw DIATTA

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post CONTRIBUTION/ABDOU SANE GEOGRAPHE ENVIRONNEMENTALISTE : Les événements tragiques de Saint Louis : Une résultante de l’absence de vision de nos autorités dans la protection et l’exploitation de nos ressources halieutiques.
Next post CANCER AU SÉNÉGAL :Un tueur à grande échelle