add share buttons
July 31, 2021

MASSIF DU FOUTA DJALLON : DES EXPERTS DE LA FAO PLANCHENT À DAKAR SUR LES DÉFIS À RELEVER

Les travaux préparatoires de la réunion du comité de pilotage du Projet de Gestion Intégrée des Ressources Naturelles du Massif du Fouta Djallon (PRAI-MFD) ouverts, à Dakar, ce mardi, 22 juin. Des résultats de qualité sont attendus pour la prise en compte des “besoins réels” des communautés cibles vivants dans le Massif du Fouta Djallon, afin d’instaurer une gestion durable des ressources naturelles du MFD sur le moyen à long terme (2025).

Le constat est fait que “malgré les efforts, au cours des décennies écoulées”, un certain nombre de “menaces” se sont conjuguées pour “mettre en danger” les ressources naturelles du massif et ont contribué à “un déclin” de leur valeur comme source d’eau, de biodiversité endémique et de potentiel bio-productif de l’environnement. Bien que les causes sous-jacentes soient nombreuses et différentes, les principaux motifs en sont : la pression démographique, des politiques limitées et inefficaces, et la faiblesse des institutions.

*L’objectif du PRAI-MFD est “de garantir la protection et l’utilisation rationnelle des ressources naturelles du massif afin de contribuer à améliorer les niveaux de vie de la population vivant dans les hauts plateaux”, a déclaré Stephen Tchicaya Bintia. Ainsi, “la réunion aidera à rétablir la confiance ; définira une nouvelle réorientation plus efficace du projet qui permettra de relancer les activités dans tous les pays bénéficiaires afin d’atteindre ses objectifs assignés”, a-t-elle ajouté.

Poursuivant, elle a insisté sur le contexte : “en cette période où la complexité du développement induit à certains égards, la raréfaction des ressources financières, il importe de souligner les efforts des Gouvernements des pays membres du projet à travers les ministères de tutelle, pour relever les nouveaux défis inhérents à la promotion du développement durable. C’est l’une des raisons pour laquelle, je lance une invite à tous les partenaires au développement afin qu’ils puissent associer leurs efforts et ressources à celles mobilisées et ambitionnons de mobiliser pour appuyer le projet à mettre en place des mécanismes pertinents de cofinancement.”

Pour rappel, c’est au cours de la Conférence Internationale sur les sols, tenue à Dalaba (Guinée) en 1959 que la communauté internationale a reconnu la nécessité d’une démarche régionale pour l’aménagement intégré du MFD. Ce n’est toutefois qu’au début des années 70, au lendemain de la sécheresse dans le Sahel, qu’il a été décidé, lors de la trente troisième session du Conseil des Ministres de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), tenue à Monrovia (Liberia), de mener une action concertée sous l’égide de cette même organisation.

L’OUA, en partenariat avec le PNUE, la FAO, l’UNESCO et l’UNSO, a donc mis en place le PRAI-MFD. Ce programme concerne les huit pays tributaires des eaux provenant du massif : la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et la Sierra Leone.

Les résultats attendus du projet incluent le renforcement de la collaboration régionale dans la planification et la mise en œuvre des activités de gestion des ressources naturelles ; l’amélioration de la gestion des ressources naturelles et des conditions de vie dans le MFD ; le renforcement des capacités des parties prenantes en matière de gestion intégrée des ressources naturelles ; et la gestion du projet, suivi et évaluation, et diffusion de l’information.

Pour ce faire, il est également attendu l’établissement d’un cadre juridique et institutionnel complet et consensuel en vue de favoriser et consolider la coopération entre les pays participants en matière de gestion des ressources naturelles partagées et transfrontalières du MFD, etc.
Le ministre de l’Environnement et du développement durable du Sénégal, Abdou Karim Sall, était représenté.

Emedia.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Forum de Dakar: Ce qu’il faut savoir sur le grand rendez-vous de cette année
Next post CONTENTIEUX 2S/TFM : EL HADJI NDIAYE DÉVERSE SA COLÈRE SUR YOUSSOU NDOUR