add share buttons
October 26, 2021

Manque de moyens financiers pour la gestion de la Covid-19 : Grosse révélation du directeur du Cous

Read Time:1 Minute, 29 Second

C’est un gros pavé que le directeur du Centre des opérations d’urgence sanitaire (Cous) a jeté sur la gestion des fonds alloués au secteur sanitaire, dans la prise en charge de la Covid-19.
Invité de l’émission «Objection» ce dimanche sur Sud Fm, le docteur Alioune Badara Ly a levé le voile sur les difficultés financières auxquelles ils sont confrontés. 

«Nous, au niveau du Cous, on assure une structure d’urgence. Donc, on doit agir en urgence. C’est pourquoi nous devons bénéficier de ressources financières qu’on peut mobiliser dans l’urgence, pour nous permettre de pouvoir, très rapidement, descendre sur le terrain appuyer les régions et les districts sanitaires. Et cela, malheureusement, on ne l’a pas», confie-t-il. 
Selon le directeur du Cous, il d’agit là d’un plaidoyer qu’il lance à l’attention des hautes autorités, afin que le centre puisse avoir un fonds d’urgence. 
«Pour donner un exemple : vendredi, je devais partir à Thiès, parce que le médecin-chef de région nous a sollicités pour venir vérifier le dispositif qui a été mis en place au niveau de l’EPS1 de Mbour et l’EPS1 de Tivaouane. Ils ont mis en place des CTE et il faut qu’on assure la configuration, voir si cela répond aux normes d’un CTE. On a pu le faire, mais avec nos propres moyens», révèle le Dr Ly qui soutient avoir remonté l’information. 
A l’en croire, cette situation a toujours existé au Cous. D’ailleurs, souligne-t-il, son prédécesseur, le docteur Abdoulaye Bousso, avait rencontré la Commission santé du Parlement pour que, dans le budget, les fonds alloués au Cous soient revus à la hausse, afin de lui permettre d’assurer ses opérations d’urgence. 

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Mamadou Dione – “Sonko ne fait pas peur à Baldé à Ziguinchor”
Next post Au Pakistan, un enfant de 8 ans devient la plus jeune personne accusée de blasphème