add share buttons
June 23, 2021

Manifestations contre les L.G.B.T au Sénégal: Les homosexuels de France très en colère contre…

A travers une lettre adressée au ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, l’Association d’aide, de défense homosexuelle pour l’égalité des orientations sexuelles (Adheos) s’est insurgée contre les séries de manifestations initiées par « Le collectif And Samm Jikko Yi », samedi dernier, pour exiger la criminalisation de l’homosexualité au Sénégal. Dans cette note, les homosexuels français réclament que les personnalités ayant participé à cette manifestation « fassent l’objet d’un signalement aux fins de non-admission au système d’information Schengen ».

Cabinet du ministre,
Ministère de l’intérieur

Place Beauvau
75008 PARIS 

Monsieur le Ministre, 
 Nous attirons votre attention sur l’appel à manifester le 23 mai 2021 contre l’homosexualité au Sénégal, organisé par « Le collectif And Samm Jikko Yi », dont le coordinateur Ababacar Mboup a déjà fait l’objet d’un signalement pour appel à la haine, pour meurtre des homosexuels sénégalais, par notre association le 24 avril 2021, demandant que cette personne soit l’objet d’une interdiction administrative du territoire considérant que sa présence en France constituerait une menace grave pour l’ordre public, la sécurité intérieure ou les relations internationales de la France. 
 Les informations dont nous disposons nous font craindre de sérieux débordements lors de cette manifestation, qui appelle à criminaliser encore plus l’homosexualité au Sénégal.

Cette manifestation bénéficie publiquement du soutien par la signature d’une pétition demandant la criminalisation de l’homosexualité d’une minorité radicale de personnalités et d’imams sénégalais islamiques composée de Messieurs :
Serigne Babacar Sy Mansour (Khalife Générale Tidiane), Imam Dame Ndiaye (Président Association islamique du Sénégal), Imam Moustapha Gueye, Dame Mbodji (Président syndicat enseignant au Sénégal), Imam François Mbodjian (Imam Zone Sud Bignona), Cheikh Rhim Seck (Khalife Général Tianaba), Omar Diagne, Cledor Sène (Président du mouvement Nouvelle Vision), Assane Diouf (à priori rapatrié par le Gouvernement des USA pour terrorisme), Cheikh Omar Diagne, Cheikh Bekay Bekay (Khalifa des Khadres). 

Ces sénégalais radicalisés islamiques portent de fait par leur autorité morale une lourde responsabilité quant aux futurs événements violents contre d’autres sénégalais identifiés comme homosexuels. 
En se rendant de fait complice du coordinateur islamique radicalisé de ce mouvement, Monsieur Ababacar Mboup, qui a appelé publiquement aux meurtres d’homosexuels sénégalais, ces personnes radicalisées islamiques sont devenus de dangereux fossoyeur du vrai message de l’islam qui n’appelle nullement à tuer des sénégalais par d’autres sénégalais !
 Ces sénégalais radicalisées, complices d’un individu qu’il convient de qualifier de dangereux terroriste islamique radicalisé sénégalais, essaient de rallier à leur cause le Khalif des mourides, les Layennes, les syndicats, l’opposant Ousmane SONKO (…), ces derniers prudemment n’ont toujours pas signé cette pétition appelant à criminaliser l’homosexualité au Sénégal…

Ainsi, cette vision extrémiste salafiste de Ababacar Mboup, ainsi que celle de ses complices radicalisés sénégalais peuvent avoir de graves conséquences pour les personnes LGBT au Sénégal mais également en France.

Il n’est pas besoin de vous rappeler les conséquences de ce discours salafiste extrémisme religieux en France, notamment à travers les nombreux attentats réalisés en France et les nombreuses tentatives d’attentats déjouées, y compris auprès des personnes LGBT françaises. 

C’est pourquoi, nous vous demandons de veiller personnellement à ce que les complices radicalisés de Monsieur Ababacar Mboup, Messieurs Serigne Babacar Sy Mansour (Khalife Générale Tidiane), Imam Dame Ndiaye (Président Association islamique du Sénégal), Imam Moustapha Gueye, Dame Mbodji (Président syndicat enseignant au Sénégal), Imam François Mbodjian (Imam Zone Sud Bignona), Cheikh Rhim Seck (Khalife Général Tianaba), Omar Diagne, Cledor Sène (Président du mouvement Nouvelle Vision), Assane Diouf (à priori rapatrié par le Gouvernement des USA pour terrorisme), Cheikh Omar Diagne, Cheikh Bekay Bekay (Khalifa des Khadres), fassent l’objet d’un signalement aux fins de non-admission au système d’information Schengen (article L 211-2 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile) et que ces personne soient l’objet d’une interdiction administrative du territoire considérant que leur présence en France constituerait une menace grave pour l’ordre public, la sécurité intérieure ou les relations internationales de la France (article L 214-2 du code précité).

Aussi, nous attendons une réponse de votre part suffisamment claire et forte afin de faire cesser ces appels publics à la dénonciation d’homosexuels les exposant à subir de graves peines et d’interdire de présence sur notre territoire ces responsables extrémistes salafistes sénégalais qui bafouent les droits de l’Homme.

Restant à votre disposition pour tous renseignements complémentaires, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à notre respectueuse considération.

Le Président d’ADHEOS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post ASSEMBLEE MONDIALE DE LA SANTE : WaterAid Afrique interpelle les ministres de la Santé
Next post Organisation de l’unité africaine (Oua) : Macky Sall invite à la poursuite des efforts d’intégration