add share buttons
November 30, 2021

Malades mentaux errants exclus du vaccin anti-Covid-19 : L’Assamm dépose une plainte contre l’Etat

Read Time:1 Minute, 42 Second

L’Association sénégalaise pour le suivi et l’assistance aux malades mentaux (Assamm) a déposé, hier lundi 12 avril 2021, sa plainte contre l’Etat du Sénégal, pour préjudice causé aux malades mentaux errants exclus de la campagne de vaccination contre la Covid-19.
Selon le président Ansoumana Dione, maintenant, il appartient à la justice de sévir, pour le respect de leurs droits, au même titre que tous les Sénégalais, pour la protection contre cette pandémie. En matière de prévention et d’accès aux soins, les citoyens sont d’égale dignité, conformément à notre Constitution.
«Alors, il appartient au procureur de la République d’assumer ses responsabilités, pour que les malades mentaux errants, jusqu’ici exclus de toutes nos politiques de développement économique et social, soient rétablis dans leurs droits, par rapport à cette vaccination», dit-il.

Sinon, avertit le défenseur des malades mentaux errants, «l’Association sénégalaise pour le suivi et l’assistance aux malades mentaux (Assamm) trouvera d’autres moyens, conventionnels, pour atteindre leur objectif En clair, Ansoumana Dione et compagnie n’écartent pas de traduire l’Etat du Sénégal devant la cour de Justice de la Cedeao».
Voici le contenu de la plainte enregistrée au parquet du procureur, sous le n°5183 du 12 avril 2021.
«Monsieur le Procureur, pour protéger la population de la Covid-19, le gouvernement fait vacciner les citoyens, à travers une campagne financée avec l’argent du contribuable. A cet effet, le président de la République, Son Excellence Monsieur Macky Sall, et beaucoup de ses compatriotes, ont déjà reçu, gratuitement, leurs doses. Concernant les malades mentaux errants, aucune disposition n’est prise pour leur permettre d’accéder à ces vaccins, en violation flagrante de leurs droits. C’est pourquoi, nous venons, par la présente, porter plainte contre l’Etat du Sénégal, pour ce préjudice infligé à cette couche vulnérable de notre société. D’ailleurs, nous comptons sur la justice, pour le respect des droits de tous les malades mentaux errants, par rapport à cette vaccination contre la Covid-19.
«Espérant une suite favorable à notre requête, veuillez agréer, Monsieur le Procureur, à l’expression de notre parfaite considération”

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post UN CRITIQUE D’ART RELÈVE “L’AUDACE ET L’EXIGENCE” ARTISTIQUE DU PEINTRE PAPE IBRA TALL
Next post Production de vaccins au Sénégal : L’Iressef et l’institut Pasteur signent des partenariats à Namur