add share buttons
September 18, 2021

Locales à Sédhiou: Makama Ibrahima Diakhaté déclare sa candidature et clashe le Maire sortant…

Les déclarations de candidatures pullulent à cette approche des élections locales.  A Sédhiou , le jeune Makama Ibrahima Diakhaté vient de monter au créneau pour dire sa volonté de conduire les destinées de la Mairie de sa localité. Après avoir peint un tableau sombre de la gestion de l ‘édile sortant,  Abdoulaye Diop, par ailleurs,  Ministre de la Culture et de la Communication, M. Diakhaté a promis des changements majeurs au niveau de sa ville de Sédhiou.
In extenso 
“Il ya six mois, j’assumais la responsabilité historique de prendre date avec vous. Aujourd’hui, c’est avec l’histoire que nous prenons tous rendez-vous. En vérité, c’est celle de Sedhiou que nous devrons désormais écrire ensemble et de la plus belle manière” dit-il. 
Pour lui, ce sera une histoire écrite en lettres de noblesse pour redorer le blason de notre localité ternie par 5 années d’amateurisme, de népotisme et de politique spectacle basée sur le folklore 
“Populations de Sedhiou, j’avais débarqué dans, cette ville que je chéris tant sans repères ni certitude aucune!  
Toutefois, avec son riche legs en histoires glorieuses, son bouillonnement culturel et le dynamisme de sa vaillante population, nous sommes tombé sous son  charme”déclare M. Diakhité. Avant d’ajouter; “Oncle maaneebaa qui m’a pris sous ses ailes protectrices m’a inculqué des valeurs sédhioises qui épousent les traits d’un amour viscéral pour mon terroir, du  patriotisme dans l’engagement citoyen, du don de soi pour la communauté, et d’un dévouement sacerdotal pour la ville. Toutes ces richesses et valeurs en bandoulière, j’ai eu toujours comme soubassement de toutes mes actions, l’amour pour Sédhiou”.
Selon lui, la lutte que je mène pour son développement économique et social mais également pour son rayonnement international par la culture, son trésor encore sous exploré et mal exploité ne souffrent d’aucune ambiguïté.
Ce qui me permet de bénéficier de la confiance de sédhiouoises et de sédhiouois pendant mon compagnonnage avec les populations. 
“Ce qui fait que j’ai eu à être président de foyer du lycée Ibou, président de plusieurs clubs de jeunesse, président des ASC Tessito et Silinka, président de l’ODCAV membre de l’ORCAV,  manager de groupe de rap qui avait rayonné pendant les années 90, membre fondateur et vice-président du cadre de concertation des jeunes, pour ne citer que des exemples” explique-t-il.
Makama Ibrahima Diakhaté estime que 30 ans durant, j’ai été de tous les combats au profit des populations.
Il renseigne qu’au plan culturel, depuis la disparition de mon oncle Mamadou Mané Maaneebaa. Avant d’avoluer qu’il a eu à reprendre le flambeau de la recherche  à propos de la culture mandingue et de l’histoire de Sédhiou. “Ce qui me paraît significatif dès étant entendu que je m’investis pour le rayonnement international de Sédhiou par la valorisation de son histoire, de sa culture et de son legs “révèle-t-il.
Dans ma trajectoire politique, argue-t-il ” j’ai eu à cheminer avec des leaders. J’ai appris auprès de véritables mastodontes politiques tels Alassane Ngom, Feu Bleu Diallo, Balla Daffé, Aliou Sané, Seydou Touré, Konté Konaté…J’ai également collaboré avec certains leaders actuels”.
Au demeurant,, le jeune leader politique soutient qu’ en un moment donné de notre compagnonnage avec certains d’entre eux, j’ai eu à déceler des failles graves par rapport aux engagements pour lesquels nous nous étions tombés d’accord et étions battus pour sortir Sédhiou de l’ornière.

Abenatv

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Ouattara et Gbagbo, les images du jour
Next post La Sûreté Urbaine débusque une grosse mafia foncière aux Impôts et Domaines