Kilifeu de Y’en a marre au cœur d’un présumé trafic de Visas

Sept millions dans un sachet, le client refile à Kilifeu trois millions, en sus du montant antérieur déjà reçu, un million cinq cent mille. « Il reste cinq cent… », lâche Kilifeu, dans leur jargon. L’acquéreur insiste sur le fait que l’argent est pour kilifeu et il n’a qu’à diligenter, d’autant qu’enfant et femme doivent quitter au plus tard le 16 juillet dernier. Telles sont les informations phares d’une vidéo qui est devenue virale depuis, mercredi sur cet activiste de Y’en a marre.

Selon Leral qui a révélé le gros « deal » le client qui a eu à faire des affaires avec Kilifeu dans le passé lui demande encore la faisabilité du dossier pour l’octroi du visa. « C’est lui qui est le link entre les autres. Si la France n’est pas possible, on verra pour la Belgique ou l’Espagne. Moi Kilifeu, il me suffit de rencontrer n’importe quel consul, je lui dis qui je suis et il va faire ce que je veux », assure avec certitude l’activiste. Le client lui propose même de refaire ce qu’ils avaient déjà fait avec lui dans le passé.

Après la diffusion de cette vidéo montrant Kilifeu , en flagrant délit de réception d’argent pour tenter de trouver un visa ou un passeport diplomatique, ce dernier n’a pas tardé à réagir dans un audio, hier mercredi sur Leral. Il a promis de tenir une conférence de presse ce jeudi. « Vous devez me croire et pas croire ce que les autres disent, les leaders sont les hommes à abattre et cela n’à rien à voir avec le mouvement. Vous devez savoir aussi que cette personne est un ami d’enfance, on a cheminé ensemble durant 30 ans et à voir la vidéo de près, on dirait qu’il cherchait à me nuire. C’est une bonne personne et elle rendait visite à mère depuis Kaolack, sans m’avertir. Mais ne vous en faites pas, croyez en ce que j’ai dit, mais pas ce que les autres ont dit, car il y en a qui ne comprennent pas. D’ailleurs, demain jeudi (Ndlr: aujourd’hui), je vais tenir une conférence de presse », a-t-il dit dans l’audio.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Aide Covid : Mariama Sarr épinglée
Next post Fonds Covid-19 – Micmacs autour des 333 millions de la « presse traditionnelle »