Interdiction de la circulation des motos : Les livreurs dans tous leurs états

Les livreurs Thiak Thiak roulent contre leur interdiction de circuler décidée par le Préfet de Dakar. L’autorité administrative avait pris cette décision pour des raisons de sécurité. Ces livreurs estiment qu’ils sont les grands perdants dans de cette mesure administrative.  Selon eux, les raisons invoquées par l’autorité administrative ne tiennent pas. Le Président de l’Association des livreurs de Thiak Thiak soutient que cette décision n’encourage pas du tout, les jeunes à rester dans le pays. « La jeunesse sénégalaise qui s’active dans le secteur de la livraison vit des situations délicates et affreuses. En ce moment, il y a le phénomène ‘’barça’’ ‘’barzakh’’ qui est inéluctable dans ce pays. De ce fait, les autorités étatiques doivent encourager la jeunesse sénégalaise, leur motiver, leur donner confiance, sécuriser leur travail et surtout assainir et régulariser le secteur de la livraison », a suggéré Seydina Alioune Fall. 
 
Afin de minimiser les pertes économiques, Seydina Alioune Fall propose que l’autorise à tous les livreurs Thiak Thiak détenteurs de papiers de pouvoir circuler en période de risques de manifestations. « Dans ces situations, on doit laisser tous les livreurs qui ont des papiers complets de pouvoir faire leur travail. Mais on ne peut pas mettre tout le monde dans le même sac », déplore-t-il. Il intervenait sur les ondes de la RFM.  Poursuivant son cri de cœur, il ajoute « nous ne demandons rien. Nous ne voulons non plus prendre la pirogue. Nous sommes des jeunes citoyens qui croient en ce concept de rester et réussir dans le pays.  Et c’est ce travail qui garantit notre dignité. Donc, ils doivent nous laisser travailler en paix, parce que nous ne sommes pas concernés par les manifestations ».   
Previous post Affaire Sonko : Des personnes interpellées aux alentours de la Cour suprême
Next post URGENT – La décision de la Cour de Justice de la Cedeao sur l’affaire Sonko !