add share buttons
June 22, 2021

Hôpital Magatte Lo de Linguère : Un autre drame s’annonce

Les agressions au propre comme au figuré, malgré les avertissements répétés et la frénésie constatée du ministère de la Santé contre ses agents, indispose le Sames. En guise de réponse, Syndicat des médecins autonomes paralyse le système ce lundi et mardi.

La situation risque de se corser après le drame à l’hôpital Magatte Lô de Linguère. En effet, le Syndicat autonome des médecins du Sénégal (Sames) va paralyser le système sanitaire. Un plan d’action est décrété et est défini comme le premier d’une liste indéfini, avec une grève totale de 48 heures, les 10 et 11 mai 2021 sur l’ensemble du territoire avec respect du service minimum et des urgences. Le Sames va tenir son assemblée générale le lundi à partir de 11 heures à l’hôpital Magatte Lô. L’entité veut ainsi élargir la lutte en tendant la main à toutes les organisations syndicales du Sénégal, notamment le Syntras, le Satsus et le SDT3S et appelle tous les camarades à la mobilisation pour la défense des agents de santé et un système de santé de qualité pour toute la population. ‘’Nous sommes tous Khady Seck ! Nous sommes tous Fatou Sy ! Nous sommes tous Abdou Sarr !’’. Ces noms correspondent  aux  agents de  santé  visés dans l’affaire  de  l’incendie du  service  de  néonatologie  de  l’hôpital de Linguère pour  homicide involontaire  par  le  Tribunal de  grande  instance de Louga. Le Sames dénonce l’acharnement du ministre de la Santé sur la personne du Directeur Dr Abdou `Sarr au lieu de prendre, lui-même, ses propres responsabilités. ‘’Comment peut-on expliquer, après être resté sourd et muet aux demandes de matériel du Directeur pendant plusieurs années, on attend les lendemains de l’accident pour doter le service de néonatologie du matériel flambant neuf ? Nous n’allons pas accepter que les agents de santé, après des années de dévouement, soient l’agneau du sacrifice d’un système défaillant qui ne garantit ni la sécurité des agents ni celle des usagers et qui est gangréné par la politique’’, dit-il.

Dans la même dynamique, les médecins dénoncent la problématique du plateau  technique médical et l’amateurisme des autorités. ‘’Au lieu d’investir pour le relèvement du plateau technique, nos dirigeants ont toujours usé de consultations médicales banales à l’Etranger aux frais du contribuable sénégalais jusqu’à ce que la Covid-19 les rattrape et leur rappelle leur devoir de souveraineté sanitaire’’, dénoncent-ils dans le communiqué. C’est pourquoi le Sames demande à ses membres dans toutes les structures du Sénégal de veiller au respect strict des normes notamment la disponibilité des ressources humaines et matérielles en quantité et en qualité avant d’exercer la médecine et ne mettre en œuvre aucune solution de ‘’débrouillage’’ qui les exposerait à des poursuites et la vindicte judicaire. Quid de l’affaire de Linguère, le Sames demandent une enquête impartiale et indépendante, avec des experts compétents en pyrotechnique et en sécurité incendie. ‘’Il  faut que l’Ordre des architectes du Sénégal apporte son expertise dans ce dossier. En résumé, si les agents de santé se tenaient au respect des normes édictées pour travailler correctement dans les structures, tous les hôpitaux seraient fermés’’.

LeMandat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post ALLIANCE POUR LA RÉPUBLIQUE DE BIGNONA : Assome Diatta recrute dans l’Ucs de Baldé
Next post Fusée chinoise : Une large partie des débris se sont désintégrés au-dessus de l’océan indien