add share buttons
June 22, 2021

GRATUITÉ DE LA CHIMIOTHÉRAPIE : 1820 malades cancéreux dont 1508 femmes parmi les bénéficiaires

A la veille de la célébration de la Journée mondiale contre le Cancer ce mardi 4 février 2020, la Pharmacie Nationale d’Approvisionnement (PNA) fait le point sur sa mission de supervision des sites de prise en charge de la gratuité de la chimiothérapie. Dans un communiqué rendu public hier, l’établissement public de santé (EPS) non hospitalier fait état d’un nombre total de 1820 malades cancéreux dont 1508 femmes (83%) ayant bénéficié de cette gratuité depuis le 1er octobre dernier.

«62% des malades sont pris en charge au niveau de Hôpital Aristide Le Dantec (HALD) où l’essentiel des cancers du col et du sein sont pris en charge avec des données en cours de traitement et 19% des malades sont pris en charge à l’hôpital Dalal Jam», mentionne le document.

La Service de communication de la PNA ajoute que «le nombre total de cancers du col et du sein sont en cours de traitement, et il occuperait 42 % des patients sur les données recueillies, la gratuité avec 10% pour le cancer du col et 32% pour celui du sein».

En outre, la PNA souligne que le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) prend en charge les cancers hématologiques avec 2 % du nombre de malades bénéficiant d’une gratuité. Aussi, note le communiqué, l’Hôpital de Fann est spécialisé dans les cancers pneumologiques et les cancers ORL et ces malades représentent 1% de la cohorte de malades suivis durant les 3 premiers mois.

«La PNA en parfaite intelligence avec les hôpitaux et les Pharmacies régionales d’approvisionnement (PRA), ses unités décentralisées travaillent au quotidien pour une disponibilité géographique et financière du médicament au grand bonheur des populations», informe la PNA, soulignant que «la lutte contre le cancer fait partie des priorités du pays».Les collaborateurs du Docteur Annette SECK  NDIAYE indiquent que des actions sont actuellement menées pour améliorer la prévention et la prise en charge des patients.

Ainsi, disent-ils, dans l’optique de rendre accessible la prise en charge des patients, un montant d’un milliard de francs CFA est inscrit dans le budget du Ministère de la Santé et de l’Action sociale pour la lutte contre le cancer au titre de la gestion 2019.

Depuis le 1er octobre, les patientes sénégalaises atteintes de cancers du sein et du col de l’utérus bénéficient d’une prise en charge gratuite de la chimiothérapie. Il s’agit des cancers les plus fréquents chez la femme dans le pays. Le coût du traitement des autres cancers est par ailleurs réduit de 60 %.

Raymond Apéraw DIATTA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post CORONAVIRUS : Esquive diplomatique du président SALL après l’invitation de la Corée du Sud
Next post CONSERVATION DE LA BIODIVERSITÉ : Le Sénégal vers la révision du code de la chasse et de la protection de la faune sauvage