EMPLOI DES JEUNES : Anprovs dégage la voie

S’il existe une structure qui n’attend pas le soutien de l’Etat pour agir dans la création d’emploi pour les jeunes, c’est bien l’association des professionnels de la viande et du bétail du Sénégal (Anprovs). Fort de cela, ladite association a organisé hier, un atelier de formation des formateurs en embouche bovine, ovine et caprine. Cet initiative de trois jours (du 14 au 16 juin) au profit des acteurs jeunes et femmes de la filière bétail- viande de  46 départements du Sénégal, entre dans le cadre de la création d’emploi décent et la promotion des bonnes pratiques.

Selon le président de l’Anprovs Mamadou Doudou Fall, leur structure a toujours inscrit ses activités dans une dynamique de développer le secteur de l’élevage au sens du large. Aussi, informe-t-il « au terme de notre série de formation, nous allons vers la création de prés de 1125 fermes d’embouche dans les 46 départements du Sénégal). Ce qui correspond ajoute-t-il de 20 à 30 fermes d’embouches bovine, ovine et caprine dans chaque département ».

Ce, projet mentionne le président de l’Anprovs a impliquer la création de centaines d’emplois directs et milliers d’emplois indirects.

Visiblement très séduit par ledit programme, le représentant du ministre de l’Elevage, Docteur Ousseynou Sakho a soutenu que cette initiative est en phase avec la politique de création d’emploi des  jeunes de l’Etat. Et par conséquent, il invite l’Anprovs à se rapprocher les structures financiers misent en place par de gouvernement pour accompagner les projets des jeunes, notammement la Der, le fongip entre autres.

Dr Sakho, se dit très satisfait par le mode d’évolution progressif du l’Anprovs qui tente d’offrir à la population l’accès à la viande et aux bétails de qualité.

Kadja TRAORE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post DÉCLASSEMENT DE LA BANDE DES FILAOS : Le Forum civil/Guédiawaye pose ses conditions
Next post Affaire Dieynaba Traoré : Les derniers éléments de l’enquête