add share buttons
June 23, 2021

Désordre dans le processus de paix en Casamance : «Atika» demande à Macky Sall de siffler la fin de la récréation

Depuis le déclenchement du conflit armé casamançais en 1983, plusieurs initiatives ont été prises par les ONG et la société civile pour son règlement. La branche armée du mouvement séparatiste (Atika) a dénoncé hier, mardi 18 mai 2021, avec véhémence le nombre important d’acteurs qui interviennent dans le dossier.

A en croire nos sources en provenance du maquis, «Il y a un grand désordre dans l’intervention des ONG et de la société dans le processus de paix. Non seulement ils  posent un problème, mais ils constituent tous un blocage» «Nous demandons solennellement au président Macky Sall de siffler la fin de la récréation et de mettre fin très rapidement à ses agissements peu orthodoxes de ses soi-disant acteurs de la paix en Casamance qui passent tout leur temps à tergiverser sur le terrain et qui n’ont jamais voulu harmoniser leurs interventions», dixit «Atika» 

Ils sont plus d’une cinquantaine d’ONG et acteurs ou d’organisation de la société civile à jouer leur partition dans la recherche effrénée de la paix en Casamance où des contraintes majeurs sont souvent notées. Des ONG et des organisations de la société civile qui, depuis le début de la «guerre» en Casamance n’ont jamais voulu harmoniser leurs interventions.  Cette situation a souvent expliqué les nombreuses tergiversations constatées sur le terrain. «Ils sont aujourd’hui des femmes qui se disent responsables de bois sacré, des ONG, des mouvements de jeunesse, des organisations la société civile, des ONG, des partenaires extérieurs, au prix de gains ou de recherche de  fonds pour leur survie, qui vivent du conflit casamançais et qui, sans avoir maitriser le dossier, y interviennent dans un grand désordre. La paix, on ne la brocarde pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Tournée économique : 3 agents de Leral meurent dans un accident
Next post Mort tragique des 3 agents de Léral: La présidence explique, Macky sur les lieux