add share buttons
October 27, 2021

Déclaration du Forum civil sur la gestion de l’eau en milieu rural et urbain

Read Time:2 Minute, 23 Second

Depuis des années, les populations du monde rural n’ont cessé de crier leur désarroi face à l’inaccessibilité de l’eau potable gérée par des délégataires dans les zones notamment de Diourbel-Thiès, Kaolack-Kaffrine et Tambacounda-Goudiry. Une situation alarmante qui crée une insécurité hydrique menaçant constamment la paix, la cohésion sociale et la santé des populations.

En mars 2022, le Sénégal compte abriter le 9eme  Forum Mondial de l’Eau (FME) placé sous le thème : « la sécurité de l’eau pour la paix et le développement ». Cette rencontre internationale devrait se tenir dans un pays où une importante frange de la population, rurale comme urbaine, peine à accéder à l’eau en quantité et en qualité. C’est le cas des habitants de la Commune de Mbacké[1],  des agglomérations de Bopp, Pikine, Guédiawaye, de Nord-Foire, de Lambaye, de Sibassor, de Koutal, de KeurMabadiakhou, de FassGossas, de SanthieGalgoné, de MalèmeHodar, de Notto, de Nguéniène, de Mbirkilane etc.

En raison du niveau d’alerte hautement préoccupant, le Forum Civil a effectué des missions de terrain, initié avec la presse des enquêtes sur la gestion de la réforme de l’hydraulique rurale, organisé un forum d’intégrité sur la transparence hydraulique avec notamment des usagers de forages ruraux et rencontré des personnalités spécialisées dans le secteur de l’eau.

Ces différentes initiatives ont montré à suffisance les carences et les faiblesses de l’Etat, de l’Office des Forages ruraux (OFOR) et des délégataires pour satisfaire le besoin d’accès à l’eau potable des populations.

Par ailleurs, le mercredi 8 septembre 2021, le Secrétariat Exécutif du 9ème Forum Mondial de l’Eau (FME) et la Ville de Dakar ont signé un Protocole de partenariat pour la mobilisation des acteurs de l’animation culturelle, entre autres. Le Forum Civil rappelle, que la problématique de l’accès à l’eau est sensible et pourra être abordée dans une démarche inclusive dans l’intérêt légitime des parties prenantes sans tomber dans la « folklorisation ».


[1] Dans le département de Mbacké, Région de Diourbel au Centre du Sénégal.

Au vu des inquiétudes et perceptions des populations, le Forum Civil, section sénégalaise de Transparency International :

  • Exhorte le Président de la Républiqueà organiserune rencontre inclusive autour des résultats du rapport d’évaluation de la réforme ;
  • Demande au Secrétariat Exécutif du 9ème Forum Mondial de l’Eau et à la Ville de Dakar de ne pas « folkloriser » la rencontre internationale et de lui restituer toute sa dimension ;
  • Tient l’OFOR comptable des manquements constatés et décriés par les populations :
  • Engage le ministère de l’eau et de l’assainissement à prendre la pleine mesure des difficultés du secteur ;
  • Invite la SENEAU à respecter enfin ses obligations contractuelles de fournir l’eau, en qualité et en quantité, aux populations urbaines.
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Vaccination équitable : L’OMS invite les pays puissants à verser des doses aux pays à revenu faible
Next post Sommet extraordinaire d’Accra : Une dizaine de chefs d’État se saisit de l’affaire Condé