add share buttons
December 5, 2021

DÉCISION DE JUSTICE DE LA CEDEAO : L’Etat du Sénégal insiste sur la légalité du son parrainage

Read Time:3 Minute, 29 Second

Désapprouvé par la Cour de justice de la Cedeao, l’Etat du Sénégal prend son mal en patience. Face à la presse hier, son porte- parole a insisté sur la légalité de ce parrainage. 

L’Etat du Sénégal n’est nullement ébranlé de la décision de justice prononcée par la Cour de justice de la Cedeao demandant l’annulation du parrainage. Le porte-parole du gouvernement a abordé la question, hier, lors de la rencontre des journalistes avec le gouvernement. «Le Sénégal est un pays de démocratie. C’est un pays de démocratie éprouvée. Au Sénégal, on vote depuis plusieurs siècles. Notre démocratie se consolide avec le président Macky Sall», dira le ministre porte – parole du gouvernement et chargé du département  des Collectivités territoriales. Occasion qu’il saisira pour dérouler : «Toutes les démocraties ont leurs systèmes de filtre pour les élections. Dans les pays développés, il y a des sortes de parrainage pour participer aux élections. Ces parrainages se font dans la plupart du temps avec de grands électeurs tels que des députés, les maires. Ce qui a été choisi ici c’est le parrainage citoyen pour ne pas exclure les populations qui sont en mesure de voter et qui donnent aussi leurs points de vue par rapport à ce système. Ce parrainage a été évoqué lors du dialogue social, mais également ce parrainage a fait l’objet d’une loi à l’Assemblée nationale. Du point de vue de la légalité, le parrainage est plus que légal par rapport à notre constitution et à notre législation. Il avait été demandé au candidat d’avoir au moins 0,8% soit 52 mille parrainages répartis au moins dans 7 régions. S’il n’y avait pas ce parrainage, on aurait affaire à 139 candidatures. Avec 139 candidatures, on aurait plusieurs jours pour voter». Pour Oumar Guèye «Au niveau du gouvernement, nous n’avons aucun problème par rapport à ce que la Cedeao a dit ou pas. Sur trois interpellations, les deux ont eu des réponses négatives sur la libre participation et sur le caractère discriminatoire. Le ministre de l’Intérieur viendra le plus largement possible sur cette question». 

L’agriculture et le développement communautaire étalent 

Sur un tout autre registre, les ministres Samba Ndiobène Kâ du Développement communautaire et Moussa Baldé de l’Agriculture ont, chacun en ce qui le concerne, déroulé. Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural a exposé les statistiques par rapport à cette présente campagne arachidière. «Notre production de riz est estimée à 1 millions 349 mille 723 tonnes soit plus de 30% que la moyenne des 5 dernières années. En ce qui concerne le mil, notre production est estimée à 1 million 144 mille 754 tonnes soit plus de 44% que la moyenne des cinq dernières années. En ce qui concerne l’arachide 1 million 797 mille 786 tonnes soit 46% que les 5 dernières années. La prévision était de 1 million 826 mille tonnes. Cette année, la collecte de la commercialisation d’arachide a été arrêtée le 15 avril. Elle est à 781 mille tonnes. Elle a duré 143 jours. Et elle a généré 216 milliards pour le monde rural. Les exportations sont à 518 milles 763 tonnes. Ça a duré 92 jours ; Le prix plancher s’est envolé pour se situer autour de 300 Frs voire 325 frs. Les exportateurs ont, à eux seuls, injecté 150 milliards directement en achetant de l’arachide». Quant au patron du département du Développement communautaire, «Toutes les pièces justificatives de l’aide alimentaire ont été remises au Comité de suivi Fonds Force Covid». Selon lui, « Plus de 1,1 millions de familles ont été impactées». Samba Djombène Ka a également insisté sur le programme d’urgence de développement communautaire «une  fierté au niveau du Sénégal et dans la sous régions». «123 milliards ont été mobilisés pour la construction de routes et de forages. Pour la mobilisation des ressources, nous sommes à 300 milliards pour la 2ème phase.  Plus 4600 unités ont été installées pour aider les femmes par le Pudc… », a annoncé le ministre du Développement communautaire. 

LeMandat

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post SEYDOU BOCAR YAGUE À LA TÊTE DE LA POLICE, ’’UN GAGE FORT DE PRÉSERVATION DES ACQUIS’’ (MINISTRE)
Next post Me Ousmane Seye : «la Cedeao ne peut pas demander au Sénégal de supprimer la loi sur le Parrainage»