add share buttons

Covid-19 – L’eau et la propreté doivent être au cœur de la riposte de l’Etat

Read Time:2 Minute, 11 Second

L’eau, ce liquide inodore et sans saveur est un élément vital. Aucun être vivant ne peut vivre sans eau. La Directrice régionale de Water Aid en Afrique, Mariam Dem, dans un entretien avec Senenvironnement est revenue sur l’importance de cette matière qui doit être l’élément moteur de la lutte contre le Covid-19. 

« Nous sommes à un tournant où la pandémie du Covid-19 sévit mondialement. Même notre pays n’est pas épargné. On doit observer et respecter les gestes barrières pour que la maladie ne se propage davantage, comme se laver les mains avec de l’eau et du savon. Mais le problème, c’est qu’au niveau de la région de la Dakar, qui est la capitale, il y a des populations qui ne peuvent bénéficier de cette eau. Donc, cette frange est exclue car elle peut bien écouter les messages, mais ne pourra à l’acte car n’ayant pas accès à l’eau. Il est impératif et important que nos autorités fassent de leur mieux pour que ces populations bénéficient de cette eau, du reste potable. Des solutions là avec l’utilisation des camions citernes pour le ravitaillement en eau. C’est une urgence, cela ne doit pas attendre si on veut sauver ces gens », argumente Mariam Dem.

La Santé et l’Eau sont comme des jumelles

La directrice de Water Aid estime qu’au-delà du Covid-19, « les gens doivent avoir accès à l’eau et cultiver la propreté en eux. Toute autre épidémie peut être atténuée par l’eau. L’Etat doit doter la population en eau. Si cela n’est possible avec des robinets dans les maisons, que l’eau soit accessible avec des points proches des domiciles. Faites le calcul avec l’argent dépensé par l’Etat par rapport aux mesures et tout ce qui s’y affaire alentour. Si certaines dépenses sont investies dans le bien-être des populations comme l’eau, la santé entre autres. Mieux vaut prévenir que guérir. L’eau et la propreté doivent être au cœur de la ripostee du Covid-19, prônée par l’Etat. La santé est primordiale, elle peut être apparentée comme une sœur jumelle de l’eau. Cette jumelle doit être présente dans les forages, les maisons. Un pays ne peut se développer, ne peut faire face à certaines épidémies comme le Covid-19, sans avoir à portée de main ce liquide précieux. L’argent qu’on est en train de collecter, de dépenser, sa destination ne doit pas occulter celle de l’eau », conclut la Dr de Waiter Aid.

Senenvironnement

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Covid-19, Pr Seydi : ” L’Afrique ne doit plus penser au confinement”
Next post COVID 19 : L’IFDS fait la promotion des bonnes pratiques