add share buttons
November 27, 2021

Covid-19 : « La stigmatisation met en danger l’entourage des malades » avertit Pr Seydi

Read Time:1 Minute, 31 Second

La stigmatisation des malades de Covid-19 met en danger l’entourage des malades eux-mêmes et peut réduire à néant la lutte contre cette pandémie au Sénégal, a averti le Pr Moussa Seydi, Chef de Service des maladies infectieuses de l’hôpital Fann. 

« La stigmatisation constitue un danger, parce qu’elle peut réduit à néant la lutte que nous sommes en train de mener », a-t-il dit lors du point de presse bilan de trois mois de lutte contre le Covid-19, rapporte l’Agence de Presse Sénégalaise. 

Pour le Pr Seydi, la stigmatisation est dangereuse pour la personne malade, elle-même.« A l’heure où je vous parle, il y a beaucoup de patients graves à domicile qui refusent de venir à l’hôpital du fait de la stigmatisation. Il y en a même des personnels de santé », a fait savoir le responsable en chef du traitement des malades de coronavirus au Sénégal.

Selon le Pr Seydi, le traitement est essentiel, affirmant que la « prévention doit rester la priorité ». 

Le Chef de Services des maladies infectieuses de l’hôpital Fann a relevé le taux de létalité de 1% au Sénégal, soulignant qu’à la même période la létalité était 2,5 fois plus élevée dans la région Afrique de l’OMS et six fois plus élevée selon les données globales au niveau mondial.

« Le Sénégal n’a pas vécu ce que l’on craignait, du fait probablement des mesures prises très tôt, de la jeunesse de la population et d’autres facteurs », a-t-il souligné.

Le Pr. Seydi a précisé que « guérir du Covid-19 est la règle, mais plus que le nombre augmente, plus le nombre de cas graves et de décès va augmenter ».

AbenaTv

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post 5 JUIN JOURNÉE MONDIALE DE L’ENVIRONNEMENT, PROTÉGEONS NOTRE PLANÈTE
Next post Post Covid-19: l’Afrique invitée à s’appuyer sur la ZLECAF