add share buttons
December 9, 2021

Covid-19 : La Directrice de la Santé met en garde contre l’automédication par la chloroquine

Read Time:1 Minute, 17 Second

La Directrice de la Santé publique, Dr Marie Khémesse Ngom Ndiaye a mis en garde mardi contre d’éventuelles tentatives d’automédication contre le coronavirus par la chloroquine. «Nous demandons à la population de ne pas prendre la chloroquine quand on ne souffre de rien. On ne prend pas cette chloroquine en guise de prévention comme on le faisait avec le paludisme (…). Que personne ne joue au faux médecin ou au faux pharmacien», a-t-elle averti en marge d’une réunion des experts médicaux et pharmaceutiques sur l’utilisation de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine dans la prise en charge des patients atteints de Covid-19.

Elle a signalé au passage que les relais communautaires sur le terrain mènent la sensibilisation. «Ce n’est pas parce qu’on a pris de la chloroquine qu’on ne va pas faire de Covid-19», a insisté la Directrice générale de la Santé qui préconise plutôt le respect des mesures barrières.

Dr Marie Khémesse Ngom Ndiaye souligne qu’il faut d’abord que le patient soit testé positif au risque d’aller à l’encontre des recommandations médicales.

D’ailleurs, elle fait savoir qu’il y a même des patients atteints de Covid-19, mais qui vont guérir naturellement parce qu’ils ont des défenses naturelles au niveau de leurs organismes. Pour d’autres, on va utiliser d’autres produits médicamenteux. Ce sont des protocoles qui sont là, qui ont été bien écrits et le suivi sera fait de la façon la plus correcte».

Raymond Apéraw DIATTA

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Moustapha Mbengue (Maire de Keur Massar): «La difficulté de tracer le parcours des cas communautaires»
Next post Chloroquine : Le pays dispose de plus de 700 doses de traitement pour 100 et quelques malades de Covid-19