add share buttons
August 4, 2021

Chloroquine : Le pays dispose de plus de 700 doses de traitement pour 100 et quelques malades de Covid-19

La Direction de la Pharmacie et du médicament (Dpm) rassure quant à la disponibilité de la chloroquine pour la prise en charge des malades de Covid-19 au Sénégal ; en même temps que d’autres patients souffrant de pathologies dont le traitement fait appel à l’utilisation de la cette molécule.  

«Pour le moment, pour ce qui est de Covid, il y a un stock qui peut prendre en charge jusqu’à une hypothèse pessimiste. On a plus de 700 doses de traitement ; or nous sommes à 100 et quelques cas», a soutenu mardi, en marge d’une réunion technique sur l’utilisation de la chloroquine chez les sujets atteints de Covid-19, le Directeur de la Pharmacie et du Médicament (Dpm), Pr Yérim Mbagnick Diop. Il  pense que dans les jours à venir, le pays aura encore des stocks qui vont venir, alors que les grossistes aussi travaillent à rassurer les populations.

Pour les autres pathologies comme le rhumatisme et les malades dermatologiques dont la prise en charge nécessite l’utilisation de la chloroquine, Pr Diop renseigne que le ministre de la Santé et de l’Action sociale a prescrit à la Dpm de prendre une note pour rappeler les bonnes pratiques de contingentement dans ces situations. «Chaque fois qu’un malade présente une ordonnance pour un rhumatisme ou pour une autre pathologie dans la prise en charge fait appel à la chloroquine, le  pharmacien doit le servir et éviter que le malade sur-stocke le médicament ; ceci pour que tout le monde puisse en avoir», a-t-il fait savoir.        

Revenant sur la tension qui avait été notée sur le marché pharmaceutique national, Pr Diop explique qu’il n’y avait qu’une petite quantité en ce moment. De surcroit, les fabricants de médicaments utilisés dans la prise en charge de Covid, dont les Indiens, ont dit qu’ils exportaient plus leurs produits. La France qui exploite un des produits également a dit qu’elle garde ses stocks pour la France et l’Union européenne, même si après ils sont revenus pour donner une partie à l’Afrique.

Raymond Apéraw DIATTA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Covid-19 : La Directrice de la Santé met en garde contre l’automédication par la chloroquine
Next post Covid-19 : Le Sénégal tend vers un meilleur encadrement de l’utilisation de la Chloroquine