add share buttons
June 23, 2021

CHANGEMENTS CLIMATIQUES : 700 millions de francs injectés à Dionewar pour la mise en œuvre d’un projet d’adaptation

La population de Dionewar, un des îles du Saloum va souffler un ouf de soulagement. Pour cause, un projet de réduction de la vulnérabilité de Dionewar, a été lancé ce mardi avec un financement de 700 millions de francs du Fonds d’adaptation aux changements climatiques.
Ledit projet dont la mise en œuvre doit durer trois ans est financé suivant le mécanisme de l’accès direct audit Fonds. L’initiative vise notamment renforcer la résilience des populations de Dionewar à travers une meilleure protection contre les inondations. En effet, selon le directeur du Centre de Suivi Ecologique (Cse) Azize Touré, l’estuaire du Saloum comprend l’un des plus importants et des plus beaux écosystèmes de mangroves du Sénégal couvrant une superficie de 64 000 ha dans les années 1980. Malheureusement, sous les effets combinés du changement climatique et des activités humaines, environ 38,3% de la mangrove de l’estuaire du Saloum a disparu. Cette dégradation a entraîné des pertes écologiques et économiques importantes. L’une des principales conséquences est l’ouverture d’une brèche le long de la Pointe de Sangomar qui menace l’existence de plusieurs établissements humains dont le village de Dionewar. Cette zone est très affectée par l’érosion côtière et le phénomène d’inondation. D’après le maire de cette commune, Assoumana Sarr l’un des volets de cette initiative porte sur le développement des principaux secteurs productifs et la promotion de stratégies locales d’adaptation.‘’Il s’agit de réduire la vulnérabilité des populations et des habitats naturels par la réhabilitation des digues de protection contre les inondations, l’amélioration de la planification pour le développement communautaire avec l’intégration de la dimension changement climatique dans les documents’’,dit-il. Avant, d’ajouter :‘’Nous n’avons pas attendu l’intervention des décideurs pour agir. On était déjà dans l’action. Ce projet va aider à intégrer dans les documents de planification locale, l’aspect changement climatique’’. Maire de Dionewar a aussi tenu à souligner que : ’’Les îles du Saloum où se trouve le village de Dionewar abritent les écosystèmes de mangroves les plus beaux du pays, malheureusement une grande partie de cette biodiversité a disparu’’.
Selon lui, le projet est le fruit d’échanges et de concertations menées par les populations de l’île avec l’appui du Centre de suivi écologique (Cse), entité accréditée du Fonds d’adaptation aux changements climatiques. Aussi, le premier magistrat de Dionewar espère qu’avec la mise en œuvre de ce projet d’adaptation sa commune pourra faire face aux effets négatifs du changement climatique.
Paule Kadja TRAORE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post France / Bébé nés sans bras : Le gouvernement déclenche une nouvelle enquête
Next post COMMUNIQUE DU POSCEAS : POLEMIQUE AUTOUR DE L’APPEL D’OFFRE INTERNATIONAL POUR LA GESTION DE SERVICE PUBLIC DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION D’EAU POTABLE EN ZONE URBAINE ET PERI-URBAINE