add share buttons
June 19, 2021

CANDIDATURES A TOUT VA DANS LA COALITION PRÉSIDENTIELLE : Quand on fait fi des directives de Macky

Dans la coalition présidentielle, on fait fi des directives du président Macky Sall. Les déclarations de candidatures se multiplient en perspective aux élections territoriales et départementales de janvier 2022. 

En tournée économique à Kaffrine, le chef de l’Etat a profité de cette tribune pour appeler les responsables de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) à taire leurs divergences. Le responsable du parti présidentiel a tenu ses propos : «Il y a des gens qui n’ont aucun espoir dans les élections. C’est pourquoi ils pensent que si les gens se battent entre eux, ils pourront faire ce qu’ils ont envie de faire. Nous irons aux élections avec la liste Benno Bokk Yaakaar. Aucun militant ne partira avec une autre liste. Dans ce pays-là, quand tu écoutes les radios, télés et les réseaux sociaux, tu vas te dire que le pays brûle. Alors que tout est tout cela est faux». Ces directives sont en train de faire désordre dans la coalition au pouvoir. Des leaders de la coalition au pouvoir et pas des moindres sont en train de faire  fi de ces déclarations du chef de l’Etat. Dans le parti au pouvoir, on ne tient pas compte du militant discipliné à l’écoute de la direction du parti, on déclare les candidatures à tout va. Ce n’est certainement Zahra Iyane Thiam, Mary Teuw Niane, Adama Faye… qui nous diront le contraire. Procédant à la cérémonie d’inauguration du nouveau siège de l’Apr des Sicap, Zahra Iyane a annoncé sa candidature pour les Locales.  «Nous nous acheminons vers des échéances locales, aucun militant de Bby ou de l’Apr n’a le droit de se reposer si ce n’est qu’au jour qu’au soir du 23 janvier 2022 que nous puissions apporter une victoire éclatante pour notre coalition. Et la Sicap s’engage dans l’unité et dans la cohésion autour de Bby à offrir cette victoire au président Sall», signalait le ministre de la Microfinance. Une déclaration qui va certainement faire tâche d’huile avec l’actuel maire des Sicap, Santi Agne Sène est responsable de l’Afp et membre de la coalition Benno Bok Yaakaar. Ancien ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Mary Teuw Niane fait fi de la déclaration de Macky. Il a réitéré sa candidature à la mairie de Saint-Louis, défiant ainsi le président de l’Apr. Le président du conseil d’administration de Pétrosen/Holding a martelé sa décision de ne céder à la pression ni aux tentatives de médiation de son parti ou de bonnes volontés pour surseoir à son projet. Cette candidature à la mairie de Saint-Louis, selon lui, lui tient à cœur. Il a informé être plus que jamais déterminé à déloger Mansour Faye, actuel maire de la ville.  Comme si cela ne suffisait pas, le beau-frère du chef de l’État est sorti de sa réserve. Dans une lettre rendue publique, il a annoncé sa candidature pour les locales. Il n’a pas manqué d’égratigner son gendre de président sur l’achat de l’avion présidentiel et le fonctionnement de la justice… «Moi, Adama Faye, membre fondateur du parti Apr, je déclare ma candidature aux prochaines locales de janvier 2022 dans ma commune, Grand-Yoff. Il va sans dire que si je ne bénéficie pas de l’accord de mon parti ou plutôt je dirais de votre décision, je présenterai si Dieu le veut, une liste parallèle et concurrente, quel que soit le mode de scrutin choisi, in fine, ma liberté aura été affirmée jusqu’au bout. Advienne que pourra», souligne Adama Faye dans sa lettre adressée au président. Il en est de même pour l’ancien parlementaire Seydina Fall alias Bougazelli.  Il a annoncé son souhait d’être candidat à la mairie de Guédiawaye lors des élections locales de 2022. Motif de cette candidature, selon lui, «La léthargie du parti à Guédiawaye». «Je serais candidat pour briguer le fauteuil de maire de la ville de Guédiawaye où est confortablement installé Aliou Sall», a expliqué Bougazelli. 

Lemandat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post RELANCE DU TOURISME ET EMPLOYABILITE DES JEUNES A MBOUR : La commune de Malicounda anticipe l’ouverture du cordon hôtelier de pointe Sarène
Next post Au Burkina Faso, l’horreur et la sidération après l’attaque qui a fait 160 morts