Bamboula foncière : Les Impôts et le Cadastre font main basse sur le Littoral de Guédiawaye

La bande des filaos, communément appelée Littoral de Guédiawaye, est au cœur d’un « tong-tong » foncier qui éclabousse le Cadastre et les Impôts et Domaines.
D’après Libération, la coopérative des agents du Cadastre s’est tapée 5 ha au niveau de la bande des filaos depuis le 20 mai dernier, avant même le déclassement du site par le chef de l’État, Macky Sall.
Quant au syndicat des Impôts, il a pris 4 ha à Wakhinane Nimzatt, 4 ha à Golf et 6 ha à Gadaye. Soit un total de 14 ha.
Ce n’est pas tout. 200 parcelles ont été attribuées, sur la même bande, à Senfoot 1 et Senfoot 2 dont le bénéficiaire se nomme Djiby Diagne.

Previous post 15 DÉPUTÉS SIGNENT UNE PÉTITION POUR RÉCLAMER LA DÉMISSION DU MINISTRE DE LA JUSTICE
Next post Base aérienne Léopold Sédar Senghor : Les Eléments français cèdent l’escale aéronautique à l’armée sénégalaise