add share buttons
October 19, 2021

APR : En route vers un “Mortal Kombat” pour la Mairie de Dakar?

Read Time:4 Minute, 48 Second

APR : En route vers un “Mortal Kombat” pour la Mairie de Dakar?

Les élections locales prévues le 23 janvier 2022 risquent d’être l’une des plus disputées de l’histoire politique du pays.
En effet, ces joutes électorales auront lieu après 8 ans d’attente !

Jamais dans l’histoire du pays on a eu une si longue attente concernant une élection.
Ainsi, dans les états majors politiques, on affûte les armes pour se préparer à ce rendez-vous historique.
Et, dans cette optique, la majorité au pouvoir n’est pas en reste car depuis leur accession au pouvoir en 2012 elle n’a jamais pu mettre la main dans la capitale sénégalaise.

Pour rappel, Benno Bokk Yakaar a subi une véritable bérézina dans la capitale en 2014 face à la coalition Taxawu Dakar de Khalifa Sall. Khalifa Sall et ses partisans avaient raflé une quinzaine de mairie dans la capitale sénégalaise. Ce fut un véritable camouflé pour la majorité.
Mais, avec la disgrâce de Khalifa Sall ayant perdu la mairie suite à l’affaire de la caisse d’avance, un boulevard semble ouvert pour la majorité au pouvoir pour conquérir enfin la ville de Dakar.
Mais, avant de mettre la main sur la capitale, les responsables du parti au pouvoir devront accorder leurs violents pour ne pas encore une nouvelle désillusion dans la capitale sénégalaise.
Vu l’atmosphère qui prévaut actuellement dans le Parti Alliance Pour la République (APR), on risque d’aller vers un “Mortal Kombat” pour la conquête de Dakar à moins que le Président Macky Sall prenne les choses en main.

À la lumière des dernières tendances, on s’achemine vers une bataille de “Trois” au sein des pontes de l’Apr !

Diouf Sarr occupe les devants

Ainsi, dans cette bataille de leadership pour conquérir Dakar, le ministre de la santé Abdoulaye Diouf Sarr et par ricochet Maire de Yoff occupe le devant la scène pour mener la barque apériste à bon port dans bataille pour la capitale. Ayant gagné des points dans la lutte contre la Covid-19, le ministre Diouf Sarr est aussi à la tête des cadres apéristes, ce qui est un atout majeur dans sa conquête de la mairie de Dakar.
D’ailleurs, la réplique salée que lui et ses amis de la convergence des cadres républicains (Ccr) ont servi au Pr Abdoulaye Bathily résonnent toujours dans les oreilles des acteurs politiques.
De même, Diouf Sarr bénéficie du soutien de la collectivité léboue de Yoff pour légitimer sa candidature.
Mais, ses pourfendeurs à l’image du Chef de cabinet du président de la République Mame Mbaye Niang lui reproche sa ” disparition” de l’espace publique lors des évènements du mois de mars.
Mais, malgré ces attaques en interne et le douloureux épisode de l’incendie de l’hôpital de Maguette Lo, Diouf Sarr tient toujours le haut du pavé. Aura-t-il les coudées franches pour tenir jusqu’au 23 janvier 2022? Time Will Tell ( le temps nous édifiera).

Amadou Bâ ou le “candidat du ni oui ni non”

Hormis Diouf Sarr, celui qui attire l’attention certains derniers temps dans la galaxie apériste demeure, l’ancien ministre des affaires étrangères Amadou Bâ.

Certains sites d’informations de la place avaient lancé hier en grande pompe la candidature du délégué régional de Bby lors de la Présidentielle.
Mais, dans la foulée, sa cellule de communication avait finalement sorti un communiqué pour démentir l’information qui avait déjà secoué la toile.
En effet, cela faisait suite à sa rencontre avec le marabout Baba Lamine Niass, le représentant du khalife de Médina Baye Dakar qui a nouvelle fois prié pour le responsable apériste.
Ainsi, malgré les supputations sur sa supposée candidature à la mairie de Dakar ou aux Parcelles Assainies, Amadou Bâ maintient toujours le flou en s’appuyant sur les règles de discipline de parti.
L’ancien argentier va-t-il finalement franchir le Rubicon et poser sa candidature ?Ou bien va-t-il attendre la bénédiction de son excellence le Président Macky Sall ?
Nous en serons édifiés au moment opportun.
Le moins que l’on puisse est que dans son fief aux Parcelles Assainies, Mbaye Ndiaye plus proche de Diouf Sarr avait décoché ses flèches à son endroit lors de la conférence des femmes de Benno Bokk Yakaar de la localité.
Mais, en bon stratège, Amadou a esquivé le coup ko de Mbaye, en appelant à l’unité pour le triomphe de leur coalition.
Donc, c’est une paix des braves qu’ils ont signé en attendant peut être à de nouvelles hostilités. En clair, c’est l’accalmie avant la tempête.
En outre, il faut noter que la bataille de Dakar ne va pas seulement opposer Abdoulaye Diouf Sarr et Amadou Bâ.
En effet, un troisième larron pourrait surgir de la prairie marron beige pour changer les données.
Et, ce troisième prétendant ne peut être personne d’autre que Mame Mbaye Niang l’actuel chef de cabinet du président de la République.

Mame Mbaye Niang ou le “Cheval de Trois”

Même s’il n’a pas ouvertement déclaré sa candidature Mame Mbaye Niang ne bénit point la candidature de Diouf Sarr pour la Mairie. Pis, selon l’ancien ministre du tourisme “Diouf Sarr n’a aucune légitimité pour diriger la coalition Benno Bokk Yakaar car il avait fui lors des manifestations”.
Ayant sa coupole, un mouvement dénommé Sénégal Horizon 2035, Mame Mbaye Niang pourrait être la surprise du Chef dans le Camp du pouvoir.
Ainsi, on risque d’avoir trois prétendants pour un fauteuil.
Et, ce qui risque à coup sûr d’amener à un Mortal Kombat dans le Camp Présidentiel à moins que le Patron de Benno Bokk Yakaar en l’occurrence le Président Macky Sall dénoue la situation.

Senegalactu

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Exclusif : Mame Mbaye Niang traîne en justice Abdou Karim Guèye ce jeudi
Next post PRÈS DE 3000 MORTS SUR NOS ROUTES ENTRE 2017 ET 2020