add share buttons
September 18, 2021

Alexandre Benalla face à la justice, trois ans après les violences du 1er mai 2018

Ce lundi 13 septembre, à 13h30, s’ouvre le procès d’Alexandre Benalla. L’ex-collaborateur d’Emmanuel Macron est jugé, entre autres, pour « violences volontaires en réunion ». L’ancien chargé de mission à l’Élysée, âgé de 30 ans, est poursuivi pour s’en être pris à plusieurs personnes lors des manifestations du 1er-Mai, en 2018, et notamment à un couple. Il risque trois ans de prison.
Ce 1er mai 2018, vers 19 heures, des incidents éclatent dans le Quartier latin, à Paris, entre manifestants et forces de l’ordre. Place de la Contrescarpe, un couple jette des projectiles. Un homme, Alexandre Benalla, qui ne porte pas d’uniforme, mais un casque de policier, agrippe violemment la jeune femme, l’entraîne et la frappe. Pendant ce temps-là, des CRS tentent d’interpeller son compagnon.
Le jeune homme est au sol. Alexandre Benalla intervient, l’étrangle pour le faire se lever, le frappe… Quand il se rend compte qu’il est filmé, le collaborateur d’Emmanuel Macron s’éloigne. Les images sont diffusées sur les réseaux sociaux.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post États-Unis: le plan de relance de Joe Biden freiné par un sénateur démocrate
Next post Alpha Condé, chronique d’une chute annoncée (Par Tierno Monénembo)