AISSATOU CISSE, MINISTRE CONSEILLER : «L’appropriation de la terre par la femme demeure encore faible»

Face aux journalistes hier dans le cadre d’une conférence de presse  en prélude au grand forum de l’après Beijing qui va se tenir la semaine prochaine à Dakar, le ministre Conseiller Aissatou Cissé s’est prononcé sur les engagements de l’Etat par rapport aux recommandations de Beijing. Pour Mme Aissatou Cissé, «Il y a également eu l’autonomisation des femmes du monde rural. Aujourd’hui, nos différentes rencontres ceux sont surtout penchées sur l’appropriation de la terre par la femme qui demeure encore avec faibles» Selon Mme le ministre Conseiller, «le Sénégal après la rencontre de Beijing s’est engagé et a montré son engagement à certaines thématiques pour l’émancipation des femmes. Toutes l’expérience et l’expertise que compte le Sénégal dans ces questions de prise en compte des droits des femmes et des enfants est réelle». Occasion qu’elle saisira pour signaler :  «Nous sommes dans cette dynamique et je fais partie des femmes qui ont travaillé sur la parité et sur la criminalisation des violences basées sur le genre. A ce niveau, nous rassurons la sous région qui se base sur nous le Sénégal pour essayer d’atteindre un niveau par rapport à aux engagements. Ce n’est pas facile pour l’Afrique de s’engager sur ces questions parce qu’il y a les considérations qui sont liées sur les pratiques qui datent d’un autre âge et sur lesquelles nous devons nous imposer pour asseoir aujourd’hui une génération égalitaire». 

lemandat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Refusons le chaos!
Next post Le centre Gindi au cœur d’une mafia du sexe