add share buttons
June 19, 2021

AGRESSION DE GUY MARIUS SAGNE ET LITIGE SUR LES 18HA : Les explications de la commission domaniale de Malicounda

La commune de Malicounda balaie du revers de la main les accusations qui sont portées sur lui concernant l’agression de Guy Marius Sagna dans le village de Nianing. Lors d’un point de presse organisé, hier, le président de la commission en a profité pour apporter des éclaircissements sur les 18ha qui ont été à source de problèmes.

Après l’après-midi du mercredi qui a été symbolisé par l’agression de Guy Marius Sagna par des éléments supposés être proches du maire de Malicounda, Maguette Séne, le président de la commission domaniale et de l’habitat a réfuté de telles accusations. Pour ce qui est les 18ha qui sont à l’origine du déplacement de l’activiste au niveau du village touristique de Nianing, le président  de la commission domaniale et de l’habitat rejette la faute sur le mouvement citoyen «Jog Jotna» qu’il accuse d’appartenir au parti PASTEF. Ainsi donnant l’historique de ce terrain de 18ha, Bouré Diouf estime que ce sont des agents des eaux et forêts qui l’ont occupé pendant 40 pour en faire un espace de pépinière. «Lorsque le maire a voulu y accéder, il a écrit à l’agence nationale des eaux et forêt parce qu’il faut le dire, Nianing qui est une zone de tourisme dont l’hôtel Domaines de Nianing et le club Aldiana avaient baissé rideau.  Le maire a donc décidé de chercher une solution à cette crise de sous-emploi. C’est pourquoi, il s’était engagé d’y ériger un hôtel et des villas grands standing. Après discussion, l’agence des eaux et forêts a posé 3 conditions : un terrain de 7ha accessible, réfection des bureaux à  Nianing et à Mbour. Ce protocole a été signé par le directeur national des eaux et forêts, le maire et le ministre de l’environnement » a soutenu le président de la commission domaniale. Par la suite, ajoute Mr Diouf, Maguette est parti chercher des partenaires dont un belge et un sénégalais, propriétaire de la société BS développement. Ces partenaires, expliquent-ils, sont entrés en discussion avec la commune qui leur a fixé des conditions dont la construction d’un marché, des bureaux, d’un stade, un amphithéâtre pour un tout de 500millions. Et pour ce qui dès parts, la commune sera actionnaire à hauteur de 10%.  «Après un vote unanime, nous nous sommes rendus auprès d’un notaire qui nous a signifié que la société BS développement qui est une multinationale ne peut pas s’accommoder avec une commune. Donc il fallait créer une société nationale. C’est là que les partenaires ont créé une société qui s’appelle Dieyna SURAL. Dieyna SURL appartient à 100% à BS développement. Dans le contrat la commune à ces 10%» a soutenu, le président de la commission domaniale et de l’habitat de la commune de Malicounda.

Agression sur Guy

Pour ce qui est de l’agression de Guy Marius Sagna qui a été tabassé et traîné  par terre par les supposés partisans du maire, le président du conseil domaniale et Pape Idy Mbathie responsable des jeunes dégagent en touche ces accusations. A les en croire, Guy Marius Sagna n’a pas été égratigné à Nianing et que cela relève de la manipulation. Donnant leur version des faits, Pape ydi Mbathie et Bouré Diouf taxent les membres de la plate-forme jog jotna de pastifiens encagoulés. «Malheureusement on parle de nervis à Nianing et que Guy a été tabassé. C’est faux, c’est la jeunesse de Malicounda en particulier ceux de Nianing qui ont exigé que Guy les écoute. Entre temps les jeunes se sont bagarrés et pour calmer la situation, les gendarmes ont arrêté deux jeunes de notre camp et Guy Marius Sagna. Lorsque Guy quittait à Nianing, il n’avait aucune égratignure. Il faut éviter la manipulation » se sont-ils dédouanés. Et pour ce qui est de l’interdiction de la manifestation par l’autorité.

Jog Jotna persiste et signe

Pour leur part, les membres de la plateforme Jog Jotna campent sur leur position. Dans un communiqué qui nous est parvenu, les jeunes indexent les partisans du maire d’avoir saboté la rencontre à l’aide des nervis pour étouffer la démarche machiavélique de leur mentor. «Nous rappelons que, suite à maintes correspondances envoyées au maire depuis 2019 par voie d’huissier, il n’a jamais daigné accepter de nous fournir un seul document justificatif. Et pourtant, Nous lui avons écrit quatre lettres lui demandant le PV de délibération de ce dossier des 18ha nous basant sur l’article 155 de la loi 2013-10 portant code général des collectivités locales » peut-on lire dans le document. Poursuivant leurs allégations, les membres de la plateforme Jog-Jotna alerte l’opinion. « Nous tenons à témoin l’opinion nationale et internationale sur cette nébuleuse et nous mettons à la disposition de la presse et de toute la population la preuve qui démontre les propos fallacieux que le maire Maguette SENE a eu à tenir. La preuve, l’acte administratif affectant les 18 ha 78a 13ca signé par le maire himself et approuvé par l’autorité compétente à savoir le sous-préfet de l’arrondissement de Sindia d’alors Mountaga Daha SALL. Au vu de cet acte d’affectation qui est totalement en porte à faux avec les affirmations du maire Maguette SENE, nous réclamons purement et simplement la désaffectation des 18ha 78a 13ca au » lit-on dans le document.

La plateforme JogJtna dont l’objectif est la communalisation de la zone sud de Malicounda avait tenté depuis trois ans  des éclaircissements sur l’affectation de 18ha situé à bord de la mer. Notamment entre l’hôtel club aldiana et le domaine de Nianing. Pour rendre compte à la population, les membres avaient convoqué une assemblée générale qui sera assistée par l’activiste Guy Marius Sagna. Malheureusement, les partisans du maire ont saboté la rencontre. De ces empoignades, Guy et certains membres de Frap France dégage seront tabassés.

LeMandat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post GUY MARIUS SAGNA AGRESSÉ À NIANING
Next post NOUVEAU DECOUPAGE ADMINISTRATIF A DAKAR : Macky morcèle Sangalkam, Bambilor, Keur Massar et…