Affaire de la parcelle appartenant à la famille Ndir : Non-lieu total en faveur de Serigne Moussa Diop et Cie

Read Time:1 Minute, 12 Second
Inculpés, en 2016,  pour association de malfaiteurs, faux et usage de faux en écritures publique et privée, occupation de terrain appartenant à autrui, Serigne Moussa Diop, inspecteur des Impôts et Domaines, et Mamadou Seck, conseiller immobilier, viennent d’être totalement blanchis par la justice.
 
En effet, il leur était reproché d’avoir spolié la parcelle TF 15206/NGA appartenant à la famille Ndir. Cheikh Mouhamed Ndir, s’étant constitué partie civile, avait à l’époque déposé deux plaintes. Il affirmait que l’assiette foncière a été héritée par la famille de leur défunt grand-père et que les mis en cause l’avaient vendu.

Entendu, le conseiller immobilier avait déclaré n’avoir jamais donné d’avis favorables pour des baux individuels.
 
Quant à Serigne Moussa Diop, il laissait entendre qu’il détenait une demande de régularisation du TF 15206/NGA et n’a fait que son travail, conformément à la réglementation.
 
Sept ans après, le dossier vient d’être définitivement vidé par une ordonnance de non-lieu délivrée par le juge d’instruction du 7ème cabinet du tribunal de grande instance hors classe de Dakar. Le Greffier d’instruction l’a notifié au DGID, au directeur des domaines, au receveur des domaines, au chef du bureau du cadastre, au conservateur de Ngor-Almadies, à la Dscos et aux avocats des parties.
 
Le juge a, après son instruction, conclu que les inculpés n’ont commis aucune infraction relative aux charges retenues contre eux et les a, en conséquence, totalement blanchis.
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post COLLOQUE MAROC 2023: L’ACAPS héberge le séminaire du Groupe des Contrôleurs d’Assurance F
Next post « Échecs » de la France au Mali et au Burkina : « la faute originelle » c’est l’intervention en Libye (Marine Le Pen)