add share buttons
October 19, 2021

Adressage numérique national : Le projet « Un Sénégalais, une adresse » prend forme

Read Time:2 Minute, 36 Second

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet Adressage Numérique National (ANN), le ministère de l’Économie numérique et des Télécommunications, en  collaboration avec le ministère des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement du territoire, a organisé  ce samedi une journée d’information et d’échanges à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. Le projet  « Un Sénégalais, une adresse », vise à doter les populations, les administrations et les entreprises publiques et privées d’une bonne adresse  géolocalisable. 
Cet ambitieux projet d’adressage numérique s’inscrit dans l’axe 2 de la stratégie Sénégal Numérique 2025, « une administration numérique au service du citoyen et des entreprises ». Avec l’orientation numéro 2 de l’axe 2, l’État du Sénégal a pour objectif d’engager la numérisation des grands registres et aussi la réalisation de projets numériques emblématiques afin de donner une véritable impulsion à la dématérialisation intégrale de l’administration publique. 
” C’est vrai qu’au Sénégal il existe un adressage physique à Dakar et dans les grandes localités du pays, mais il est marqué  par le caractère non complet et non exhaustif d’une part et par le caractère non numérique d’autre part” . Expliquant la pertinence du projet, le représentant du ministre  des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement du territoire, Oumar Housseynou Ka,  directeur des travaux géographiques et de la Cartographie a insisté sur le rôle important de son département et ceux des élus locaux dans le bon fonctionnement du projet.  
«  Nous jouons un rôle fondamental  dans le cadre de la mise en œuvre de l’adressage numérique au Sénégal. Parce que, qui dit adressage dit d’abord les collectivités locales. Ce sont elles  qui vont accueillir la mise en œuvre de ce projet. Et c’est une question d’aménagement finalement du territoire. En tant qu’entité chargée de la cartographie nationale, nous jouons un rôle fondamental dans la mise à disposition d’outils  et de données technologiques pour rendre ce projet réaliste. C’est un projet de grande envergure qui va nécessiter quasiment l’adhésion de toutes les  populations  mais également la collaboration et la participation de tous les  acteurs locaux. Ce sont eux qui vont accueillir le projet. Donc, nécessairement il faudra qu’ils participent à son mise en œuvre » a-t-il soutenu. Samba Diop représentant le maire de Mpal, a, lui, indiqué que le projet est pour les collectivités territoriales. «  En tant que collectivités territoriale,  on voit que ce projet est le nôtre. Parce qu’aujourd’hui, on ne peut pas parler d’adressage sans parler des collectivités locales. L’adressage, c’est la cité, les villages et les villes. Et quand on parle des villes et des villages, on a besoin d’impliquer les collectivités territoriales. C’est la raison pour laquelle, nous, en tant que collectivité territoriale, nous sommes preneurs par rapport à la vulgarisation de ce projet. Aujourd’hui pour booster le développement au niveau de nos collectivités territoriales, que ce soit dans le e-commerce, dans le tourisme ou le secourisme, on a besoin d’avoir des adresses précises » a affirmé M. Diop. 

seneweb

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Propositions de Birahime et ses partenaires sur l’évolution de la fiscalité
Next post Ethiopie : « Les Tigréens sont mis à genoux et dépossédés des moyens de se relever »