add share buttons
June 23, 2021

ACCUSATIONS DES SYNDICALISTES DE LA SNTPT CONTRE BIBI BALDE : La Cellule de communication de la Poste s’inscrit en faux

Réponse du berger à la bergère, la réplique n’a pas tardé après la sortie des syndicalistes du Syndicat national des travailleurs de la Poste et des télécommunications (Sntpt) avec ses accusations contre la Direction générale dans sa gestion de la Poste. La cellule de communication est montée au créneau pour apporter des éléments de réponse. Face à la presse, Marc Sylva et Cie ont démonté pièce par pièce les accusations des syndicalistes. D’emblée, ils ont appelé à l’apaisement à la retenue et au dépassement entre postiers pour relever l’entreprise. «Nous avons d’autres priorités à la Poste que de nous tirer dessus. Nous appelons les postiers à la retenue et au sens de la responsabilité. Postiers et Postières sachez que le principal problème de la Poste, en dépit des réalisations et de l’engagement sans faille de la Direction générale pour faire de la Poste une référence au niveau continental, est lié à la compense»,  a appelé Marc Sylva, responsable de la Cellule de communication de la Poste. En ce qui concerne l’attribution des marchés de travaux et de fourniture où un beau-frère de Bibi Baldé est accusé de bénéficier de marché , selon la Cellule de communication de la Poste, «il est vil et ignare d’avancer que l’administration interne ne respecte pas les règles de passation des marchés». Arguments à l’appui, Marc Sylva et Cie annonce l’existence d’une cellule de marchés composée de services habilités de l’Etat et de la poste. «Tous les responsables de services concernés travaillent en toute indépendance et ne subissent ni pressions encore moins des intimidations car ils sont patriotes soucieux de la préservation de leur outil de travail. Il est d’ailleurs surprenant de constater que le seul représentant des travailleurs au Conseil d’administration ayant voté le budget puisse attendre jusqu’au milieu de son exécution pour affirmer avec conviction de telles âneries. Et c’est dégradant pour un responsable de transmettre sciemment des comptes vérités et de calomnier d’honnêtes collègues», affirme la cellule de Communication de la Poste.  Revenant sur les problèmes qui assaillent la Poste, il ont soulevé la dette de 57 milliards  – 37 milliards pour les bourses de sécurité familiale et 20 milliards pour la rémunération du service public  – que leur doivent l’Etat du Sénégal. Là où les syndicalistes parlent de gabegie, la cellule de communication de la Poste attire l’attention des autorités sur les difficultés de «Postefinance a du mal à supporter à elle seule toutes les opérations de compense au niveau de la Bceao. Conscient de cet enjeux, nous consentirons tout l’effort nécessaire, dans nos prochaines discussions, afin d’attirer l’attention de l’autorité étatique pour une solution à cette question».   Les syndicalistes ont dénoncé le recrutement d’une quarantaine responsables, la cellule de communication de la Poste s’inscrit en faux et parle de la nomination d’une vingtaine de Directeurs et de 7 conseillers techniques. 

Lemandat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Covid-19 dans le monde : le variant Delta est 60 % plus contagieux que son prédécesseur, selon les autorités sanitaires britanniques
Next post Mali: Voici la liste du nouveau gouvernement