add share buttons
October 27, 2021

ACCUSATIONS DE TRIPATOUILLAGE DE LA LISTE DU COMITÉ ÉLECTORAL DE KEUR-MASSAR: Le puéril, vil et dangereux jeu des courtisans du Maire Moustapha Mbengue

Read Time:4 Minute, 16 Second

Convenons- en d’emblée. La politique est une activité dont la noblesse ne souffre d’aucune ambiguïté. Elle gagnerait bien, donc, a être la chasse-gardée de gens honnêtes, compétents et propres. Le risque encouru le cas échéant est de voir la substance noble de la pratique fondre comme beurre au soleil par les postures corrosives d’intrus parasitaires. Jusqu’à l’extinction du soleil, ces derniers ne s’embarrasseront jamais de considérations éthiques pour travestir, de la tailler à la mesure de leur vision obscurantiste et égoïste. L’Acte politique majeur et courageux posé par le Président Sall et consistant à ériger Keur-massar en département devrait logiquement impliquer une nouvelle ” manière de voir” pour reprendre le nom d’un célèbre magazine français mais des poches abritant des politiciens doublement pernicieux et dangereux qui font peu cas de la cohésion nationale et ne soucient guère du sort des populations existent encore dans cette localité au 21e siècle, plus précisément du camp du maire Moustapha Mbengue. Il est assez renversant pour qu’on se garde de s’y apitoyer. 
A l’heure du bilan de son magistère désastreux qu’il se devait de présenter à ses administrés, ne serait ce que pour la postérité, Moustapha Mbengue qui se trompe de priorité de combat et de cible na rien trouvé de mieux que de monter ses sbires pour qu’ils s’attaquent gratuitement à la très lucide, discrète et efficace Aminata Assome Diatta.
Contrairement aux affabulations sataniques des partisans du maire de Keur-massar, Assome Diatta n’a jamais fui la Casamance. En femme digne, responsable et courageuse elle a admirablement joué sa partition politique en Casamance en affrontant la complexité et les contingences de la pratique politique dans cette zone du pays. Comme ne cesse de le recommander le sage Albert Enstein Aminata Assome ne cherche pas obstinément le succès éphémère, elle cultive la valeur pour faire des émules dans ses domaines de compétence et de prédilection. 
On a beau éprouver de l’animosité contre le lièvre mais il faut avoir la bonne foi de lui reconnaître sa rapidité et la longueur de ses oreilles. 
A force d’écoute des femmes de Keur- Massar, d’imprégnation de leur vecu quotidien et de volonté à satisfaire leurs besoins essentiels dans une démarche inclusive, Assome Diatta est devenue une force politique réelle, vivante et incontournable. 
Il faut être d’une mauvaise foi inouïe et maladive pour le lui dénier. C’est à se demander de quoi Moustapha Mbengue et ses affidés ont peur au point de faire dans la manipulation mensongère de l’opinion à des fins politiciennes. C’est attribuer trop de pouvoirs à Assome Diatta que de lui prêter l’intention de vouloir régenter le parti présidentiel à Keur- Massar. Cette localité récemment érigée en département grâce à la clairvoyance et à la volonté politique du Président Sall n’est la chasse gardée de personne.
Le taré et timoré Maire et sa cour doivent se rendre à l’évidence que beaucoup d’eau aura coulé sous les ponts de 2014 à aujourd’hui. Le changement de statut de Keur-massar implique un changement de paradigme politique dont le plus essentiel demeure la mise en synergie des forces politiques de la mouvance présidentielle. Il faut être ouvert d’esprit, altruiste dans la démarche et généreux dans l’effort d’unité et de rassemblement pour le savoir. A Keur-massar comme partout au Sénégal, le Président Macky Sall souhaite que ses responsables s’unissent pour relever les défis politiques du moment et d’un futur proche. Tout acte contraire a les allures d’un crime de lèse-majesté, de défiance au Président lui-même et de fragilisation des fondements du parti.
C’est en ce sens que l’attitude des courtisans du Maire de Keur-massar occupés à faire dans le fractionnisme pour des futilités relève d’une fumisterie réductrice. 
Du point de vue des compétences, de la probité morale et de l’engagement sincère et efficace à soutenir le Président Macky Sall dans la vulgarisation de sa vision et de ses réalisations, Moustapha Mbengue n’arrive pas Assome Diatta à la cheville. La question qui mérite d’être posée des lors est de savoir si l’on doit pour des ambitions personnelles et égoïstes pousser le cynisme et l’hypocrisie jusqu’à insinuer des accointances politiciennes basées sur l’ethnie, la race ou la région entre Benoit Sambou est Assome Diatta. Le temps que la vérité attache ses chaussures, dit-on, le mensonge aura fait le tour du monde. Celui des affidés du maire ne va prospérer. Il va se désagréger avant de pouvoir semer la confusion dans les esprits.Les populations de Keur-massar éprises de bonne foi et soucieuses du devenir de leur localité n’auraient jamais craché sur une candidature d’Aminata Assome Diatta qui incarne l’utilité de la femme sénégalaise dans toute sa splendeur et dans toutes ses dimensions. Elles la soutiendraient de toutes leurs forces pour qu’elle jette les bases d’un développement local endogène et durable qui fait défaut à Keur- Massar.
C’est le Sénégal un et indivisible qui veut d’Aminata Assome Diatta. Est-ce bien le cas pour Moustapha Mbengue? Que les journalistes compétents et dignes dexercer le métier fassent un micro trottoir à Keur- Massar. La réponse sera tout trouvée.

Mahfouz Banora
Citoyen de Keur-massar

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Kaolack-El Hadji Malick Gueye accusé de semer la zizanie dans les rangs de l’APR et de BBY…
Next post AG – UMS : « La justice sénégalaise est crédible… », dixit juge Teliko, président sortant