add share buttons
June 23, 2021

19 KILOS DE YAMBA SAISIS PAR LA POLICE, UN INDIVIDU INTERPELLÉ

19 kilogrammes de chanvre indien saisis mercredi dernier et un individu interpellé. C’est le résultat d’une opération menée par la brigade régionale des stupéfiants dans le secteur de Bafata, dans la zone de Goudomp.

Tout est parti de l’exploitation d’information en provenance d’une source anonyme et faisant état de la présence d’un réseau de trafic de chanvre indien dans le secteur de Bafata, à Goudomp, pour que des éléments de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) fasse une descente dans cette zone frontalière à la Guinée Bissau.

Des limiers qui ont réussi à infiltrer ce réseau ont fait une commande de 19 kg de cannabis, auprès de ces délinquants. La marchandise devrait être cédée à 570 mille francs, à raison de 30 000 francs CFA le kilogramme.

Après avoir conclu le marché, le rendez-vous pour la livraison est fixé à hauteur du village de Saliote situé dans la commune de Djibanar.

C’est ainsi que, vers 21 heures deux individus se sont présentés avec un sac contenant le produit prohibé.

En lieu et place d’une transaction commerciale, ils se retrouvent dans le filet de la police qui a investi très tôt ce lieu. Profitant de l’obscurité et de la géographie très compliquée de la zone, l’un des trafiquants a tout de même réussi à s’exfiltrer tandis que son acolyte est coincé avec la commande de 19 kilogrammes de chanvre indien soigneusement emballé dans un sac en nylon.

Il s’agit d’un individu de nationalité sénégalaise âgé d’environ 28 ans. L’enquête de moralité a révélé que c’est un habitué des faits et qui s’adonne à la culture de l’herbe qui tue.

Placé en garde à vue, au commissariat central de Sédhiou, il attend d’être livré au procureur, pour une affaire d’association de malfaiteurs et de trafic illicite.

Cette saisie intervient deux mois après celle de Kamoya sur la route de Marssassoum où des éléments de l’orctis ont mis la main sur 53 kilogrammes de chanvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Retrouvée morte à Tivaouane-Peulh : Ce que vous ignoriez (peut-être) sur Dieynaba Traoré
Next post L’UMS TANCE Me BABOU POUR SON COMPORTEMENT LORS D’UN PROCÈS À DIOURBEL