add share buttons
December 5, 2021

Read Time:1 Minute, 25 Second

«Dans les locaux du commissariat, Cheikh Niass était manifestement mal en point. Il transpirait et respirait difficilement. En un moment donné, il donnait l’impression de tomber dans les vapes. Il a interpellé à plusieurs reprises les policiers pour recevoir ses médicaments. Tout ceci s’est passé devant son fils. Ce dernier s’est d’ailleurs heurté au refus des policiers lorsqu’il a demandé les clefs du véhicule pour aller chercher les médicaments. C’est triste car il n’a bénéficié d’aucune assistance alors que tout le monde était témoin de sa souffrance», a tristement témoigné un taximan gardé à vue en même temps que Cheikh Niass.

Par ailleurs, le témoin dit n’avoir assisté à aucune scéne de violence physique entre Cheikh Niass et les agents du commissariat de police de Wakinane Nimzat. «Il a d’abord été entendu dans le bureau du commandant avoir d’être conduit au violon. Il manifestait des signes de fatigue et demandait de l’eau. C’est ainsi que les choses ont commencé et la suite vous la connaissez», a-t-il ajouté.

Pour son oncle Cheikh Thiam et les responsables de l’Association pour le soutien et la Réinsertion sociale des Détenus ( ASRED), les policiers sont les seuls responsables de la mort de Cheikh Niass dans des conditions supposées douloureuses. Ils exigent l’ouverture immédiate d’une enquête impartiale. Ils demandent également au Procureur de la République de se saisir du dossier pour faire jaillir la lumière.

Rejetant la thèse d’une mort naturelle liée à un taux de sucre élevé, la famille de Cheikh Niass exige également la mise à disposition du corps pour une contre-expertise médicale.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post APR Kaolack : Quand Ablaye Khouma fait bouger les lignes…
Next post Tribunal de Dakar: Le procès Aïda Mbacké et 8 autres affaires renvoyés à cause de la chaleur