Trafic de bois : Trois personnes arrêtées avec 350 troncs d’arbres

La lutte contre la coupe illégale de bois s’intensifie. Ainsi, la légion de gendarmerie Est a planifié une opération ce 28 janvier 2021, dans la forêt de Diankhé Makha, dans la région de Tambacounda. Il faut dire que la gendarmerie n’est pas rentrée bredouille.

Les pandores ont procédé à l’arrestation de trois (03) personnes dont un (01) Sénégalais et deux (02) de Guinéens. Ils ont également saisi trois cent cinquante (350) troncs d’arbres, deux (02) tronçonneuses, une moto et un vélo.

Selon la Direction de Communication et des relations publiques du Haut commandant de la gendarmerie nationale et de la Direction de la justice militaire, les auteurs de ces forfaits seront mis à la disposition du parquet de Tambacounda et les saisies remises à l’Inspection régionale des Eaux et Forêts ( IREF) de Tambacounda.

Cette opération a été conduite par la Brigade de recherches, appuyée par l’Escadron de Surveillance et d’Intervention de Tambacounda, en coordination avec le parquet et l’inspection régionale des Eaux et Forêts (IREF).

Comme moyens, quinze (15) gendarmes (dont 3 éléments de la brigade de recherche et 12 éléments de l’ESI), quatre (04) agents des Eaux et Forêts de Tambacounda et trois (03) véhicules dont un camion ont été engagés.

« La Gendarmerie nationale reste déterminée à lutter contre le trafic de bois qui préoccupe les autorités au plus haut niveau.
Elle appelle aussi les populations à une plus grande collaboration dans le cadre du renseignement », a-t-on indiqué dans le communiqué reçu, ce vendredi 29 janvier.

Related posts

Leave a Comment