TABASKI 2018 : La cherté des aliments de bétails, le manque d’eau… Ces facteurs qui poussent les éleveurs à hausser le prix du mouton

A moins d’une semaine de la fête d’Aïl el-kebir communément appelée Tabaski, le prix du mouton continue à grimper. Les éleveurs imputent cette situation, à la cherté des aliments avec le sac de paille d’arachides qui coutent huit mille francs Cfa. Et également le manque criard d’eau dans certaines zones de Dakar. « Tous les jours nous dépensons plus de six mille francs Cfa pour l’achat des barils d’eau afin d’abreuver nos troupeaux » nous renseigne Thierno Kâ, un éleveur installe au niveau du terminus liberté 5, dans la commune…

Read More