LUTTE CONTRE LA MORTALITE INFANTILE : Des volontaires au secours des femmes de Dassilamé

Tous les ans se sont plus d’une quinzaine de femmes qui meurent en donnant la vie dans le village de Dassilamé situé à 6 kilomètres de la commune de Sakar (dans la région de Sédhiou). Abritant plus trois mille âmes, la localité est dépourvue de centre de santé approprié, ce qui explique son taux élevé de mortalité infantile et d’avortement. Sensible au sort des riverains de son village d’origine, le président de l’association Badouwa-ya, Ibrahima Dramé organise depuis près de huit ans, sous fonds propre des journées de consultations gratuites…

Read More