Essence Super : Les vraies causes de la rupture

L’État serait à la base de la rupture d’essence Super constatée ces derniers jours dans certaines stations-services. Selon Le Témoin, en plus de la Tva perçue à la pompe, il impose une autre Tva de 18% pour les cessions en bac. Ni les importateurs ni les distributeurs ne veulent supporter cette deuxième imposition, renseigne le journal. Conséquence : un stock de 5000 tonnes de carburant Super d’une société d’hydrocarbures est en souffrance dans les dépôts. C’est l’équivalent de 15 jours de consommation, indique Le Témoin. Les importateurs ne veulent pas céder…

Read More