LOI SUR LE PLASTIQUE : Modou Fall affiche sa déception

 Après avoir accueilli en grande pompe la mise en vigueur de la loi sur l’interdiction du plastique, Modou Fall se dit déçu… juste un an après.

La loi n°2020-04 du 8 janvier 2020 relative à la prévention et à la réduction de l’incidence sur l’environnement des produits plastiques interdit les produits plastiques à usage unique comme les gobelets, couvercles, pipettes et tous sachets destinés à être utilisés pour conditionner l’eau ou toute autre boisson. Elle est entrée en vigueur le 20 avril 2021. Cependant, le constat est réel, aucun changement n’a été observé depuis la mise en vigueur de ladite loi. Même si les gobelets en plastique ont disparu du marché, les sachets, eux, sont plus que présents, et envahissent tous les coins et recoins du pays.

Connu pour son combat pour l’élimination des sachets en plastique, Modou Fall a remis le costume en plastique, hier, pour marquer sa déception sur le non application de la loi. ‘’L’année dernière, j’avais promis de ne plus porter cet accoutrement, car je pensais que j’avais accompli ma mission avec l’arrivée et la mise en vigueur de loi sur le péril plastique’’, dit-il. Avant d’ajouter : ‘’J’ai le cœur meurtri, quand je passe devant le tas de plastiques ou que je vois des femmes revenir du marché avec un sachet sur la main’’.

Aussi, pour remédier à cela, Modou Fall compte reprendre son combat, en sillonnant les villes du Sénégal pour sensibiliser la population sur les dangers du plastique. Cette annonce, Modou Fall l’a faite, hier, lors de la célébration de l’an 1 de la loi sur l’interdiction du plastique, une journée qu’il a organisée avec la collaboration du Collectif ‘’And khek plastique’’ et la fondation allemande Heinrich Boll Stiftung. Pour Modou Fall, le principal objectif de cette rencontre et de pousser les autorités compétentes et la population de changer de comportement vis-à-vis de la nature, à adopter les gestes, notamment ne plus utiliser où jeter le plastique dans la nature.  “Dakar est sale. Je veux que les gens changent leur comportement. Le Sénégal nous appartient, c’est à nous de rendre notre pays propre. Et plus de la saleté, nos vies sont en danger car le poison que nous mangeant se nourrir de plastique”, avertit-il.

Pour rappel, Modou Fall, le « monstre » du recyclage des plastiques au Sénégal, fait campagne pour un pays plus propre et respectueux de l’environnement. Depuis des années, l’activiste s’efforce à sensibiliser les populations aux problèmes causés par les plastiques à usage unique, en particulier les sacs en plastique. Pour cela, il s’habille en  » monstre de sacs en plastique » et parcourt les rues de Dakar, la capitale du Sénégal, en expliquant la nécessité de réutiliser et de recycler les produits en plastique.

Kadja TRAORE

Related posts

Leave a Comment