Les images de la sortie de prison de Guy Marius et Assane Diouf

Le président Macky Sall a demandé, mercredi, au ministre en charge de l’Artisanat de présenter un projet spécial d’accompagnement et de promotion de l’entrepreneuriat des jeunes artisans recensés dans chaque filière, a appris l’APS de source officielle.


‘’Le Chef de l’Etat invite, le Ministre en charge de l’Artisanat, dans le cadre du renforcement des mesures de soutien à l’employabilité des jeunes, à présenter un projet spécial d’accompagnement et de promotion de l’entrepreneuriat des jeunes artisans recensés dans chaque filière’’, rapporte le communiqué de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres.


Insistant sur le caractère vital du secteur, le chef de l’Etat a souligné la nécessité d’alléger les procédures de formalisation, de formation rapide et de financement de ce secteur.


‘’L’Artisanat est un secteur vital intégrateur des savoirs faire dans plusieurs filières (couture, cordonnerie, bijouterie, menuiserie-ébénisterie, poterie …) et s’érige ainsi en secteur majeur, porteur de croissance forte et créateur d’emplois décents, pour les jeunes (notamment les apprentis), sur l’ensemble du territoire national’’, indique-t-il dans des propos rapportés par le communiqué.
 
Il a ainsi appelé à un renforcement de la dynamique de réorientation du secteur par un système d’encadrement spécifique des jeunes artisans, mais également par l’intensification de l’édification de sites artisanaux modernes (équipés de matériels de pointe), en vue de la promotion des productions artisanales de qualité dans les marchés nationaux et internationaux.
 
Macky Sall a dans le même temps signalé que cet ‘’élan de refondation de la politique artisanale du Sénégal, la nécessité de réajuster la stratégie nationale de développement de l’artisanat aux nouveaux impératifs en matière de productivité, de « Produire et Consommer local » et de création d’emplois jeunes dans une démarche d’identification des potentiels de chaque zone en terme de ressources propres’’, fait savoir la même source.
 
Il a, à ce sujet, engagé le Ministre de l’Artisanat et de la Transformation du Secteur informel, en relation avec son collègue en charge de de l’Emploi, de la Formation professionnelle et de l’Insertion, à finaliser dans les meilleurs délais la nouvelle zone de ’’recasement’’ des mécaniciens.
 
Le Chef de l’Etat demande, dès lors, au Gouvernement d’intensifier le recensement et l’identification des structures et entreprises informelles, d’accélérer la mise en œuvre des programmes et projet d’encadrement des entreprises informelles, afin d’optimiser les interventions de l’Etat destinées aux acteurs dans le cadre de la relance de l’économie nationale.

Related posts

Leave a Comment