Le mercure chez les orpailleurs : une pratique en pleine propension, des conséquences désastreuses sur santé.

Préoccupée de l’usage abusif du mercure dans le secteur I ‘extradition minière artisanale  et à petite échelle (EMAPE) d’or, le Ministère de l’environnement, à travers la Direction de l’Environnement et des Etablissements classés, formalise un plan d’action national

L’utilisation abusive du mercure a des conséquences désastreuses sur la santé humaine et animale. Il détruit la nature également.  En effet, selon le Docteur Mme Aminata Touré, du centre  de poison du ministère de la Santé et de l’Action sociale, le mercure est  un produit toxique dangereux qui nuit à la santé. « Le mercure est à l’origine du déficit intellectuel de certains enfants qui vivent dans les zones où se pratique l’orpaillage. Il peut aussi provoquer l’insuffisancerénale chez les adultes » explique le Docteur. Pour le président de la fédération des orpailleurs de Kédougou, lui et les membres de sa structure, sont conscients des risques qu’ils encourent en utilisant le mercure. C’est d’ailleurs, dit-il «dans l’optique de changer la donne, en utilisant d’autres  méthodes de travail moins polluants  que nous avons décidé de nous ouvrir à d’autres alternatives comme l’utilisation des machines technologiques». Selon lui, ces machines, en plus d’être plus rentables (95%  de gains en orpaillages au lieu de 70% avec le mercure) sont moins dangereux. Cependant,  se plaint-il : «les autorités compétentes doivent nous faciliter l’accès à l’outil qui coûte prés 50 millions francs cfa ». Pour apporter des solutions durables à cette problématique, la Direction de l’Environnement et des Etablissements Classés a organisé ce mercredi, un atelier national de partage et de formulation du plan d’action national de l’Emape d’or au Sénégal et au Mali.

Paule Kadja TRAORE

Related posts

Leave a Comment