ENVIRONNEMENT : AVEC JOE BIDEN, LES ETATS-UNIS RÉINTÈGRENT L’ACCORD DE PARIS SUR LE CLIMAT

Le nouveau président américain, Joe Biden, a réintégré son pays à l’accord de Paris sur le climat, un traité international dont les Etats-Unis s’étaient retirés le 4 novembre dernier sous l’égide de son prédécesseur, Donald Trump. Les Etats-Unis restaient le premier pays à se retirer de ce traité international conclu en 2015, un accord dont l’ambition est de parvenir à une limitation des émissions de gaz à effet de serre.  Le nouveau président américain a signé mercredi, quelques heures seulement après qu’il a pris fonctions, une série de décrets dont celui portant sur le retour des Etats-Unis dans l’accord de Paris sur le climat. Cette décision devrait aider à rétablir le leadership américain dans la lutte contre le réchauffement climatique. Lors de la 22e conférence de la convention-cadre des Nations unies sur le climat, en 2016, à Marrakech (Maroc), coïncidant avec la victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle des Etats-Unis, le nouvel élu de la Maison-Blanche disait être ‘’sceptique’’ concernant l’accord de Paris sur le climat, scellé un an auparavant. Donald Trump a poussé cette logique jusqu’au bout en retirant son pays de cet accord international, le 4 novembre dernier, au terme du délai légal de trois ans nécessaire pour rendre cette décision effective. Cet accord signé par 196 pays et ratifié par 188 d’entre eux vise à contenir le réchauffement climatique en-deçà de 2°C, et si possible à 1,5°C. Il s’appuie sur les engagements volontaires des Etats à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. L’élection de Joe Biden et le retour des Etats-Unis ont été salués avec enthousiasme dans le monde, leaders et activistes du climat partant du fait que qu’un second mandat de Donal Trump amoindrirait les efforts visant à infléchir la courbe du réchauffement climatique. A contrario, sous une présidence démocrate, les Etats-Unis pourraient retrouver un rôle de leader de l’action climatique, selon de nombreux défenseurs du climat. Le candidat Joe Biden a tenu promesse en annonçant, le jour même de sa prise de fonctions, le retour de son pays à l’accord de Paris sur le climat. D’autres décrets signés par le nouveau locataire de la Maison-Blanche prévoient un réexamen de certaines mesures de son prédécesseur de nature à favoriser le réchauffement climatique et à impacter négativement la préservation de la nature. M. Biden fait ainsi valoir une autre vision de la politique climatique des Etats-Unis, deuxième pays émetteur de gaz à effet de serre après la Chine, ce qui veut dire que la cause du climat attend davantage d’actions concrètes de la part de la première puissance mondiale. La prudence doit être de mise, mais tout espoir reste intact, avec la transmission mercredi soir d’une lettre formelle du nouveau président américain au secrétaire général des Nations unies, pour l’informer du retour des Etats-Unis à l’accord sur le climat, lequel sera effectif le 19 février prochain.

Related posts

Leave a Comment