SENEGAL-PRESSE-REVUE

LES PREMIÈRES DOSES DE VACCIN ET L’AFFAIRE SONKO À LA UNE

REVUE DE PRESSE APS : La réception des premières doses de vaccin contre la Covid-19 et la procédure de levée de l’immunité parlementaire du député de l’opposition Ousmane Sonko sont au menu des quotidiens reçus, jeudi, à l’APS.
 ‘’Le président de la République, Macky Sall, a réceptionné, hier, 200 000 doses de vaccins de la firme chinoise Sinopharm. Il a annoncé dans la foulée l’arrivée de 6 798 000 nouvelles doses pour la campagne de vaccination de masse’’, rapporte Le Soleil.
 La cérémonie de réception a eu pour cadre l’Aéroport Blaise Diagne de Diass (AIBD). Lors de cet évènement retransmis sur la télévision nationale, le chef de l’Etat a salué ’’la diligence de tout le gouvernement pour permettre au Sénégal d’être parmi les premiers pays en Afrique à disposer d’un des vaccins contre la Covid-19’’.
 Parlant de l’arrivée des vaccins, Source A souligne que ‘’l’impossible est devenu possible’’.
 Dans Vox Populi, le chef de l’Etat assure qu’il n’y a ‘’aucune raison de s’inquiéter, de douter ou de spéculer sur les vaccins’’.
 Le même journal signale que ‘’l’opposition et la majorité font le show à l’Assemblée nationale’’ lors de la séance consacrée à la validation de la commission ad hoc chargée de statuer sur la demande de levée de l’immunité parlementaire du député de l’opposition Ousmane Sonko, sous le coup d’une plainte pour ‘’viols répétés’’ et ‘’menaces de mort’’.
 L’Assemblée nationale a ratifié, mercredi, la liste des membres de cette commission. L’opposition a décrié cette procédure estimant que la plainte vise X et non le député Ousmane Sonko, ce que récuse la majorité.
 Selon La Tribune, ‘’seuls les coups de poing ont manqué à l’Assemblée nationale’’ lors de la séance de ratification de cette liste composée de 11 députés (8 pour la majorité, 2 du groupe Liberté et Démocratie et 1 pour les Non-inscrits).
 Selon Libération, ‘’l’opposition dénonce la procédure pour lever l’immunité parlementaire de Sonko et accuse Moustapha Niasse et cie de +faux et d’usage de faux+’’.
 Dans cette procédure, les députés de l’opposition font face ‘’à l’équation X’’, estime Lii quotidien. Ils estiment que le procureur ne vise pas nommément le député Ousmane Sonko mais plutôt X.  ‘’Le X met le feu aux poudres’’, relève Enquête, en rappelant que la commission des Lois a validé la composition de la commission ad hoc alors que les députés de l’opposition et les non inscrits ont boudé le vote des membres de cette commission.

Walfafadjri note que ‘’les +juges+ de Sonko s’installent dans la cacophonie’’.
 ‘’La cacophonie est toujours de mise dans la procédure de levée de l’immunité parlementaire du leader de pastef/Les patriotes, Ousmane Sonko. Même si la liste de la commission ad hoc a été ratifiée, il n’en demeure pas moins que la rencontre a fait l’objet d’un imbroglio autour du quorum et de l’accusation contre X’’, souligne Walf.
 ‘’Heurts de validation’’, affiche à sa Une Le Quotidien qui écrit : ‘’le député Ousmane Sonko sera convoqué sous peu par la commission ad hoc (….). Une procédure qui, selon l’opposition parlementaire, bafoue déjà les droits du leader de pastef (…)’’.
 Selon L’As, ‘’convaincus que la procédure (….) n’est pas conforme à la loi, les députés de l’opposition ont finalement boudé la séance plénière (….)’’. 
 Dans le journal, le député de la majorité, Abdoulaye Wilane rapporte que ‘’le président de l’Assemblée nationale et la présidente de la commission des lois ont reçu des procès-verbaux où Ousmane Sonko est nommément cité’’. 

Related posts

Leave a Comment