Covid-19: le Sames détecte des «bombes épidémiques» dans le transport et les foyers religieux

Alors que le président Sall a décidé lundi soir de l’assouplissement des conditions de l’état d’urgence proclamé le 23 mars dernier, le Sames décèle ce qu’il qualifie de «bombes épidémiques» dans le secteur des transports et au sein des foyers religieux au regard du non-respect des mesures de contingentement édictées par l’Etat.

Dans un communiqué parcouru lundi soir, le Syndicat autonome des médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes du Sénégal note que depuis deux mois les agents de santé dévoués montrent toujours la même détermination dans la prévention, la détection, la recherche des contacts et la prise en charge des malades du Covid-19. Cependant il constate pour le déplorer que des citoyens continuent de braver l’interdiction des voyages interurbains et, dans certains foyers religieux, des cérémonies de culte publiques sont encore organisées.

«Ces bombes épidémiques contribuent à disséminer la maladie à l’ensemble du pays et mettent en danger la population en général et particulièrement les agents de santé en première ligne. Déjà plusieurs d’entre eux sont infectés dans l’exercice de leur fonction et d’autres, encore plus nombreux sont placés en quarantaine», dénonce le syndicat.

Des agents attaqués dans l’exercice de leur fonction

Au moment où l’ensemble de la Nation reconnait le sacrifice des agents de santé et leur  apporte leur soutien, souligne le syndicat, à Madina Gounass un médecin très engagé est traité de tous les noms d’oiseaux via les réseaux sociaux par un jeune inconscient comme s’il avait à dessein trouvé des cas de Covid-19 dans la localité. 

Cette situation est directement et fréquemment rencontrée par les agents de terrain qui, dans leur mission d’investigation et de recherche des contacts des patients, sont régulièrement l’objet d’invectives et de menaces par des populations dans le déni du Covid-19, rapporte le Sames.

Et pour cause, le syndicat manifeste sa vive indignation, et dénonce ces comportements qui mettent en péril la sécurité sanitaire de la Nation. Il rappelle au Gouvernement sa mission de faire assurer le respect et la dignité des agents qui se sacrifient pour la Nation, et de prendre ses responsabilités pour le respect des directives restrictives de voyage et de rassemblement pour endiguer l’épidémie.

En ce qui le concerne, le syndicat promet de prendre les mesures appropriées pour la protection des médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes attaqués dans l’exercice de leurs fonctions comme il a toujours eu à le faire.

L’équation du système de régulation médicale hors de Dakar

En outre, le Sames demande également à l’Etat du Sénégal d’orienter en priorité les ressources de la Force Covid-19 vers le secteur de la santé pour la disponibilité de moyens de réanimation adéquats dans chaque région du Sénégal dans les meilleurs délais. Le système de régulation médicale qui est quasi-inexistant dans les régions de l’intérieur du Sénégal devra également être amélioré de manière notable par le SAMU national.

Raymond Apéraw DIATTA

Related posts

Leave a Comment