COVID-19, GRIPPE AVIAIRE ET FIÈVRE JAUNE À LA UNE

REVUE PRESSE APS: L’apparition de la fièvre jaune est au cœur des préoccupations des quotidiens reçus mercredi à l’APS alors que le Sénégal fait toujours face à la pandémie de Covid-19 et à la grippe aviaire.
 Le ministère de la Santé a rapporté, mardi, 8 cas de fièvre jaune dont 2 décès. Ces cas ont été détectés à Touba (01), à Kidira (04), à Kédougou (01), à Saraya (01) et à Thilogne (01). Une campagne de vaccination est prévue à partir du 15 février.
 ’’Covid-19, grippe aviaire, fièvre jaune : le pays croule sous les épidémies’’, selon le quotidien Kritik.
 ’’Alors que les toubibs se saignent depuis un an pour contenir la Covid-19, le corps médical n’a pas de répit, l’alerte d’un début d’épidémie de fièvre de jaune dans le Sud-est du pays avec des cas révélés, augmente la pression’’, écrit le journal.
 ’’Pendant ce temps, le Sénégal est mis en quarantaine par les pays voisins depuis l’apparition d’un foyer de grippe aviaire à Thiès et à Saint-Louis même si les autorités attestent avoir éliminé le foyer de Pout après la mort suspecte de 60 000 volailles’’, ajoute la publication.
 La Tribune parle d’une ‘’crise sanitaire multiforme’’, notant que la Covid-19, la grippe aviaire et la fièvre jaune ‘’encerclent le Sénégal’’.
 ’’Depuis 11 mois, le Sénégal fait face à la pandémie à coronavirus avec son énorme lot de personnes contaminées, admises en réanimation ou décédées’’, écrit le journal.

La publication ajoute : ’’Les autorités cherchent des solutions pour endiguer cette crise sanitaire que la grippe aviaire fait surface de même que la fièvre jaune qui a déjà fait deux morts dans la région de Kédougou. A vrai dire, face à cette crise sanitaire multiforme, le Sénégal est enfermé’’.

Après la notification de ces cas de fièvre jaune, L’As souligne qu’une autre épidémie ’’menace le Sénégal’’. ’’A côté de la lutte qu’il mène face au coronavirus, le ministère de la Santé se voit obligé d’être sur un autre front. Pour cause, 8 cas de fièvre jaune dont deux décès ont été signalés au Sénégal’’, dit L’As.
 Confronté à la ‘’concomitance de plusieurs maladies’’, le Sénégal ‘’rit jaune’, selon Le Quotidien qui précise : ‘’La fièvre jaune vient s’ajouter à la Covid-19 et à la grippe aviaire. La nouvelle affection a déjà emporté deux personnes’’.
 Le Soleil annonce que 800 000 personnes seront vaccinées à partir du 15 février pour contenir la réapparition de la fièvre jaune.
 Pour L’Observateur, le pays est dans ’’un triangle de feu’’. ’Les autorités sont sur le qui-vive. Avec la fièvre jaune qui est venue s’ajouter à l’épidémie de grippe aviaire et du Covid-19, le Sénégal est pris dans une ceinture de feu’’, slon le journal.
 Le Sénégal est ’’confronté à un autre fléau’’, alerte Vox Populi, soulignant qu’après la Covid-19, la fièvre jaune ’’revient et tue’’.

’’8 cas détectés à travers le pays dont 2 morts à Kidira. Touba, Sayra, Thilogne touchés. Le ministère de la Santé lance une campagne de vaccination qui cible 800 000 personnes à partir du 15 février’’, écrit le journal.
 Le Soleil rapporte que le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, va assurer la présidence de l’Union africaine de 2022 à 2023.
 Le Sénégal va assurer la présidence tournante de l’Union africaine (UA) en 2022-2023, a annoncé mardi le président sénégalais, Macky Sall. « Le Sénégal a été [désigné] candidat unique pour occuper le poste de président en exercice de l’Union africaine réservé à la CEDEAO (…) pour la période 2022-2023 », a écrit M. Sall sur son compte Twitter. La présidence tournante de l’UA est exercée par un chef d’Etat ou de gouvernement d’un pays membre de l’organisation pour une période d’un an. Félix Tshisekedi, le président de la République démocratique du Congo, a été choisi par ses homologues africains pour diriger l’institution au cours de cette année. Il succède au chef de l’Etat sud-africain Cyril Ramaphosa. Un sommet de l’Union africaine se tient cette semaine au siège de l’organisation, à Addis-Abeba, la capitale d’Ethiopie.

Related posts

Leave a Comment