CONTRIBUTION DE LAMINE DIATTA : Parlons du péril_plastique

Après le vote et l’adoption à l’Assemblée nationale, le lundi 30 décembre 2019, l’Etat du Sénégal vient de promulguer la loi sur le péril plastique. Une décision qui témoigne une fois de plus la volonté politique de nos gouvernants à vouloir endiguer ce fléau. 

Ce qu’il faut retenir, le gouvernement n’interdit pas l’usage systématique du plastique dans notre quotidien mais plutôt interdit :

• les produits plastiques à usage unique,

• les sacs sortis de caisse en plastique non recyclable 

• et encourage la gestion durable de tout type de plastique autorisé dans le pays.

Selon des statistiques officielles, 5 millions de sachets en plastique sont utilisés par jour à travers des usages commerciaux et domestiques au Sénégal.  Cela donne le chiffre impressionnant de 128 milliards de sachets en plastique utilisés par an.

Quand ils sont jetés dans la nature, les plastiques polluent et sont dangereux pour les animaux qui les confondent avec de la nourriture, les avalent, et en meurent.

Stopper ce fléau en utilisant les alternatives proposées, c’est soutenir les politiques du gouvernement, s’assurer d’un meilleur cadre de vie pour tous et léguer un environnement sain aux futures générations.

Related posts

Leave a Comment