Commissaire Boubacar Sadio liste les manquements du régime en place

La déclaration tardive du président Sall, le 8 mars dernier, appelant au calme et à la retenue, n’a pas convaincu tout le monde.

Invité de WalfTv ce vendredi, le commissaire divisionnaire de police de classe exceptionnelle à la retraite a étalé tout son scepticisme. Il indique ne croire aucun mot de tout ce que le leader de l’APR a dit. « Personnellement je ne donne aucun crédit à sa parole qui est instable », soutient-il. Pour en convaincre, il revient sur l’affaire du mandat à réduire de 7 à 5 ans. Pour lui, celle-ci est un exemple parmi tant d’autres qui prouvent que la parole de Macky Sall n’est pas à prendre au sérieux.

Revenant à la fameuse déclaration du patron de l’APR, Boubacar Sadio estime que Macky Sall n’a pas compris le message que les Sénégalais lui ont pourtant si clairement envoyé. Selon lui, cette sortie présidentielle dénote d’une « lecture superficielle » de la situation.

Et c’est pourquoi, souligne Boubacar Sadio, le président a proposé des « solutions conjecturelles ». La réalité, analyse-t-il, c’est que c’est « Ousmane Sonko qui a tout déclenché mais, c’est la conjonction de plusieurs facteurs qui amené la situation que l’on a connu dernièrement », observe-t-il. Avant de lister les nombreux manquements du régime qui ont créé susciter cette colère que les Sénégalais ont manifestée.

Walfnet

Related posts

Leave a Comment