CHEIKH ABOUBACR FOFANA : PRESIDENT DU CONSEIL SUPERIEUR DES IMAMS DE LA COTE D’IVOIRE : « On doit aller vers un cadre de concertation des Oulémas africains pour défendre l’Islam »

Cheikh Aboubacar Fofana président du Conseil Supérieur des Imams de la Côte d’Ivoire participe à la Conférence Internationale sur l’Unité de l’Islam organisée à la Mecque par la Ligue Islamique Mondiale. Dans cet entretien, il parle de la nécessité de la tenue d’une telle conférence pour trouver des solutions aux problèmes de l’heure.Imam Fofana préconise également la mise en place d’une structure d’Oulémas africains pour prendre en charge les problèmes du continent qui fait face à une montée de l’extrémisme.   

Comment vous appréciez l’initiative de tenir une conférence sur l’Unité Islamique ?

Je pense que ce congrès est bienvenu au moment où la communauté musulmane à travers le monde traverse un moment assez difficile avec beaucoup de controverses. L’appel à l’Unité venant surtout de l’Arabie Saoudite est un événement très important dans notre histoire moderne. Et tous les thèmes qui ont été traités au long de cette conférence vont dans le sens d’un rapprochement entre les musulmans, entre les musulmans et leurs gouvernants et entre les musulmans et les autres religions. Je pense que tout cela est important parce que nous sommes dans un village planétaire où les musulmans vivent partout et tout le monde vit chez les musulmans.

Et Quel doit être le rapport entre musulmans pour que l’unité tant souhaitée soit une réalité ?

Il ne faut pas que certains musulmans continuent de traiter d’autres de mécréants. Nous sommes tous des musulmans et nous croyons à Dieu et à son prophète (PSL). Mais ce message venu de l’Arabie Saoudite nous aidera beaucoup parce que beaucoup de prédicateurs qui sont dans nos pays sont formés ici. Pour ça je remercie les autorités Saoudiennes d’avoir accepté d’abriter cette rencontre surtout dans ce contexte.

Au plan africain, comment faire pour qu’il y ait une synergie afin de bloquer la progression de l’extrémisme religieux ?

Je pense qu’il va falloir mettre une organisation africaine pour parler de ces questions. Parce que si on reste silencieux et inactif alors que le monde évolue nous allons subir cette évolution. Les Oulémas d’Afrique regroupés dans  plusieurs organisations doivent se retrouver dans une même structure surtout en Afrique de l’Ouest. Il faut qu’on se rencontre pour discuter afin qu’on cesse de créer de faux problèmes entre les musulmans pour des sujets qui ne sont pas importants pour la religion. Inchalla on va travailler pour y arriver.

Related posts

Leave a Comment