AU BARRAGE DE AFFINIAM : CRI DE CŒUR DES OUVRIERS

Les conditions de vie des ouvriers du barrage d’Affiniam continuent de se dégrader. Piloté par des chinois, le projet ne prend pas compte le bien-être de ces ouvriers. avec les chinois qui en ont la gestion,. L’amertume et le désarroi se font sentir chez ces derniers. Hommes et femmes venus différentes localités sont exploités sous le regard et silence complice entre les autorités locales et à l’occurrence le directeur du barrage M. Keita directement impliqué et les chinois.

Malgré nombreuses alertes faites à l’endroit de l’inspection du travail et des autorités locales, les conditions de vies des travailleurs demeurent toujours précaires. Ces ouvriers très mal payés sans aucune prise en compte de leurs supplémentaires se plaignent de leur salaire, ils dénoncent aussi le manque d’équipements de sécurité et d’hygiène sanitaire leurs exposant à être en contact direct avec des produits chimiques et toxiques.

À cela, ils déclarent leur manque de prise en charge sanitaire en cas de maladies où d’accidents de travail, sans oublier le manque de toilettes les obligeant à faire leurs besoins naturels dans la d’où le risque de maladies comme le péril fécal que s’exposent les populations.

Quant au directeur du barrage d’Affiniam M.Kéita soupçonné d’être en complicité avec son larbin le maire de Mangagoulack M.Ibrahima DIEDHIOU et les chinois, nos tentatives de les joindre sont restées en veines.

AffiniamActu

Related posts

Leave a Comment