Après Me Moussa Diop: Lassana Gagny Sakho, Dg de l’ONAS, la prochaine victime de Macky

Le Directeur de l’Office Nationale des l’Assainissement du Sénégalais(ONAS) est dans le viseur de Macky Sall. Très critiqué en ce moment par la gestion des inondations qui ont plongé beaucoup de quartiers du pays dans un sinistre, Lasana Gagny Sakho pourrait être lui-être emporté par les… eaux. Malgré les nombreux milliards annoncés chaque année, le patron de l’Onas peine toujours à régler la question des inondations devenue cyclique au Sénégal. Une situation qui s’explique par le pilotage à vue de M. Sakho très imbu de sa personne. D’ailleurs, sa gestion a été épinglée, en 2019 par La Direction centrale des marchés publics (Dcmp) et l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) dans la marché relatif au travaux d’assainissement, encore moins, effectué l’entretien et le curage des ouvrages de drainage des eaux pluviales à Dakar.

Conflit d’intérêts

En effet, les gendarmes des marchés publics avaient, dans leur décision respectives, rejeté deux (2) fois de suite, un appel d’offres que le Dg de l’ONAS avait lancé, suite au recours de DELGAS assainissement Suarl. Un marché constitué de trois (3) lots, dont l’un a été attribué à l’entreprise VICAS. La société DELGAS avait saisi l’ARMP qui, après examen, a ordonné la reprise de l’évaluation des offres pour « conflit d’intérêts entre adjudicataires ». Une décision à laquelle l’ONAS s’était conformée en reprenant la procédure.. Cette fois-ci, elles sera attribuée cette le à l’entreprise Delta S.A pour un montant de 208.093.000 F Cfa.

Mais ce marché sera, à nouveau, contesté par DELGAS entreprise qui a introduit un recours gracieux auprès de l’ARMP. Et deux.., le gendarme des marchés publics va encore trancher en faveur de DELGAS. Le 24 avril 2019, l’ARMP ordonne l’annulation de la seconde attribution provisoire du marché et la reprise de l’évaluation. Touché dans son orgueil, Lassana Gagny Sakho a décidé tout bonnement de renoncer à ce marché pourtant capital pour les populations de Dakar en particulier celles de la banlieue qui n’en peuvent avec les inondations.

Malgré les recommandations de l’ARMP et de la DCMP de reprendre le marche, le dg de l’ONAS campe sur sa position et invoque « la disparition du besoin »

La colère de Touba

En plus de la gestion des inondations, M. Sakho cristallise beaucoup de frustrations de la part de certains foyers religieux notamment à Touba qui n’a pas apprécié la manière dont le projet d’assainissement de l’ONAS est drivé par M. Sakho. Ce que le porte-parole du Kahlife général des mourides n’a pas manqué de dénoncer. Recevant le Dg de l’ONAS à son domicile, Serigne Bass Abdou Kahdre, s’était voulu ferme: « Lansana Gagny Sakho, la ville de Touba appartient à Serigne Touba. On ne peut y venir, pour réaliser un important projet, sans en expliquer aux populations le contenu« .

Bass Abdou Khadr est d’autant plus remonté contre Lassana Sakho, qu’il n’arrive pas à avoir des explications de sa part. « “Je lui ai demandé trois fois pour qu’il m’explique les projets dans la ville. Mais, jusque-là, je n’ai pas reçu de réponse(…) « moi qui vous parle, je ne sais rien de ce projet, alors que j’avais fait les démarches pour l’obtenir. Le maire Abdou Lahat Kâ n’en sait rien, ainsi que le Khalife général à qui je devrais rendre compte. Et c’est pareil pour les populations, a déclatré le marabout.

D’ailleurs, pour ne pas être l’otage des projet de l’ONAS, le Khalife général des mourides a décidé de prendre en charge, lui-même, la question de assainissement de la ville Sainte. Les travaux sont assurés par les tabilés « bay fall. ». Selon nos sources, cette situation indispose le gouvernement qui ne veut pas se mettre à dos de Touba. Pour cela, Macky Sall est prêt à liquider Lassana Gagny Sakho comme Moussa Diop. « Le président attend le moment opportun pour le limoger. », confient une sources.

Guestuinfo.com

Related posts

Leave a Comment