ACCUSATIONS DE VIOL: DARMANIN AU TRIBUNAL DE PARIS POUR ÊTRE CONFRONTÉ À LA PLAIGNANTE

Le ministre de l’Intérieur, placé à la mi-décembre sous le statut de témoin assisté dans ce dossier, est accusé par Sophie Patterson-Spatz de viol, harcèlement sexuel et abus de confiance.

Le ministre de l’Intérieur, placé à la mi-décembre sous le statut de témoin assisté dans ce dossier, est accusé par Sophie Patterson-Spatz de viol, harcèlement sexuel et abus de confiance. L’enquête avait été classée sans suite à deux reprises entre 2017 et 2018. La plaignante a relancé sa plainte et, après deux ans de bataille procédurale, une autre juge d’instruction est chargée des investigations depuis l’été dernier.

« Je ne serai pas mis en examen »
Interrogé sur le plateau de l’émission « Vous avez la parole » en février, le ministre avait assuré qu’il ne serait pas mis en examen dans l’affaire, déclarant:

« Je ne serai pas mis en examen dans cette affaire. (…) Il y a eu trois décisions de justice successives. (…) Je constate qu’au bout de quatre ans, cette calomnie ne cesse pas. »
E.P avec AFP

Le ministre de l’Intérieur est convoqué ce vendredi après-midi au tribunal judiciaire de Paris, pour être confronté devant la juge d’instruction à la plaignante qui l’accuse de viol, d’après des informations de l’AFP.

Le ministre de l’Intérieur, placé à la mi-décembre sous le statut de témoin assisté dans ce dossier, est accusé par Sophie Patterson-Spatz de viol, harcèlement sexuel et abus de confiance. L’enquête avait été classée sans suite à deux reprises entre 2017 et 2018. La plaignante a relancé sa plainte et, après deux ans de bataille procédurale, une autre juge d’instruction est chargée des investigations depuis l’été dernier.

« Je ne serai pas mis en examen »
Interrogé sur le plateau de l’émission « Vous avez la parole » en février, le ministre avait assuré qu’il ne serait pas mis en examen dans l’affaire, déclarant:

« Je ne serai pas mis en examen dans cette affaire. (…) Il y a eu trois décisions de justice successives. (…) Je constate qu’au bout de quatre ans, cette calomnie ne cesse pas. »
E.P avec AFP

Related posts

Leave a Comment