add share buttons

Nécrologie : Maïmouna Kane, l’une des premières femmes ministres n’est plus

Mainouma Kane et Caroline Faye sont les premières femmes nommées ministres au Sénégal. Ce, 2 mars 2019, Maïmouna Kane n’est plus, elle a rejoint Caroline Faye au royaume des cieux. Elle a tiré, hier à Paris, sa révérence. L’ancienne ministre sous les régimes de Léopold Sedar Senghor et Abdou Diouf, plus précisément Secrétaire d’État auprès du Premier ministre en charge de la Condition féminine, de la Condition humaine et de la Promotion humaine,  a été évacuée, il y a peu, en France pour des soins. Laissant derrière elle cinq enfants, elle fut l’épouse du défunt Directeur général de l’ex-Seib, feu Yaya Kane,  puis de l’ancien ministre de l’Économie et des Finances décédé, Mamoudou Touré.

Devenue ministre du Développement social dans le gouvernement formé le 5 avril 1983 par Moustapha Niasse, Mme Maïmouna Kane, juriste et magistrat de formation née le 12 mars 1937 à Dakar, avait côtoyé aux affaires une autre précurseure dans le combat pour le leadership féminin au Sénégal, en l’occurrence Mme Caroline Faye Diop.

Celle qui vient de nous quitter fut auditrice à la Cour suprême, substitut du Procureur de Dakar et conseillère à la Cour d’appel de Dakar. Après s’être retirée du gouvernement pour des raisons de santé, elle présida, suite au décès de l’ancien ministre Serigne Lamine Diop, aux destinées de la “Fondation Abdou Diouf, Sport et Vertu”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *