add share buttons

Infection de personnes arrêtées lors du « Piscine party »: La DAP explique

Des personnes, parmi celles qui étaient arrêtées lors d’une « piscine party », ont été testées positives à la covid-19. Elles ont eu à séjourner à la cave du palais de Justice de Dakar. ce qui avait créé des inquiétudes. Marième Ba chef du service de la communication de la Direction de l’administration pénitentiaire a fait le point avec nos confrères de la Rfm.

«Deux cas ont été signalés parmi les personnes arrêtées lors d’un « piscine party ». Elles ont été testées positives. Ces personnes n’étaient pas encore placées sous mandat de dépôt. Des mesures ont été prises. Le procureur a rendu compte aux autorités administratives et au ministère de la santé.

Au niveau de la cave il y avait des personnes déférées pour non-respect du couvre-feu et d’autres individus y étaient pour d’autres motifs. On a eu à tester 82 personnes qui étaient déférées plus le personnel pénitentiaire.

Il y a eu 3 cas de contamination. On les a mis en quarantaine. Aucun détenu n’avait été admis dans les établissements pénitentiaires. La cave a été désinfectée par le service d’hygiène selon le protocole. Au niveau de la cave il y a un dispositif de surveillance pour parer à toutes éventualités.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils